Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Et le vent s'engouffra par la fenêtre entrainant avec lui les cris et les pleurs des agonisants, les larmes dans le cœur je la ferme et me blottis dans ma triste solitude et mon inactivité. Je me serre contre ma dernière joie et avec courage je sors dans...

La poésie de Popier Popol c'est avant tout un plongeon dans un labyrinthe de lettres entrecroisées. Les yeux frétillent, les cils se tordent et les pupilles s'étrécissent. Hey, mias pruoqoui sius-je en tarin de lrie ceci ? Je n'en cmopednrs... rien !...

Le recueil Choses que nous savons, de Cohen, nous annonce déjà par son titre, une fois le recueil lu, qu’il y a présence d’une métonymie du mot « savon », qu’on pourrait penser être le verbe « savoir » dans le titre, mais qui est en réalité le savon,...

"Les heures disgracieuses Quand les souvenirs sont des revenants Rien d'autre à faire Que de prendre son âme A bras le corps" Gilles Baudry TRADUCTION EN CROATE : " neugledan sati Kada sjećanja su duhovi Ništa drugo raditi Nego uzeti njegovu dušu Frontalnog...

Battu de l'aile Ignorée comme ce qui reste, Blessée comme ce qui est bu, Rie comme ce qu'on en peut plus, La fin du jour nonuple peste Et la lumière tatouée Partie émergée de la pomme Bat et s'entiche du ciel comme Sur la terre un arbre loué Alors, quand...

Je, samedi. Réveil, sonnerie tôt. Je me bus, je musication. Je me salle sport, je transpiration. Pratication d'un nouvel effort. Je vision des gens se musculater. Finition de séance, je me savon puis me jean bleu et me pull rouge. Me séchage cheveux et...

Le poème que j'ai choisi de vous présenter est La mort du loup d'Alfred de Vigny, il a été publié en 1843 et se présente en trois parties sous forme d'apologue. Le poème raconte l'histoire d'un loup, qui se faisant apercevoir par un groupe de chasseurs...

Peut-être que la vie ne devrait pas ressembler à de la survie. Des corps sont tombés, du sang a jonché le sol là où ils ont pris leur vies, Une par une, jour après jour. Les tuer revient à nous tuer. Leur sang coule sur leur mains, Et, même s'ils gagnent...

Jiufen Vu à Jiufen : Un sans visage dégustant des ramen confortablement installé sur le dos de sa grenouille domestique. Un distributeur de masques à gaz tentaculaires en provenance de Tchernobyl. Un œuf de lapin tout aplati au fond d'une flaque d'essence...

Le principe ici est de former une phrase à partir de plusieurs passages des poèmes présents dans le recueil. Celui concerné ici est « Les choses que nous savons » de Francis Cohen. Avez-vous utilisé après la toilette la poussière de la chambre qui est...

Alors et si ça se peut emporte-moi, je ne fais pas d’autres choix et loin du désarroi, les lions sont dans la rue dit-il les retrouve un jour sans poésie, que ma vie que mon âme aussi que je ne sache plus ce qui s’est passé présent, la nuit la réveillent...

Si le recueil Je, d'un accident ou d'amour était une valise on y trouverait une lecture de poche, des voiliers miniatures, une robe rouge, des talons, une serviette, une bouteille de vin blanc tiède, des cigarettes roulées, des sachets de thé vert, une...

Un livre est un être vivant, il faut qu'il respire. Dans le lien ci-dessous, vous trouverez la page Facebook du recueil Sous l'aile du jour. Chaque post est un article à lui seul : dilatation, création, réflexion ... En espérant que cela vous donne envie...

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 60 70 80 90 100 200 300 400 500 600 700 800 900 > >>