Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le champ lexical de l'Océan, présent d'un bout à l'autre du recueil... ~ Flot ~ Ecume ~ Sel ~ ~ Mât ~ Cordage ~ Escale ~ ~ Nuage ~ Voilier ~ Navigue ~ ~ Echoués ~ Noyés ~ Océan ~ ~ Pluie ~ Mer ~ Azur ~ ~ Plage ~ Ancrés ~ Île ~ ~ Eau ~ Plonge ~ Seiche...

Ainsi va la vie Planant De bulles en bulles Tandis que me voici Croyant rattraper Entre mes mains tendues La vie à tout allure Qui file Et défile Vers ce futur Où je ne serai plus . Photo de Lory Merci :)

« Il est un pays superbe, un pays de Toscagne, dit-on que je désire visiter avec toi, papa. Pays singulier, rythmé par des étés chauds et secs, des hivers cléments, des précipitations plus fréquentes que la moyenne et qu'on pourrait appeler la Chine de...

il parle à son elle, de tous ces bruits c'est du passé, dur à oublier. Elle ne veut pas entendre, dors ma tendre... Ni co lost in the see of defeat...

LE CAMELEON ET LA LUCIOLE Dans la jungle de la célébrité, Un caméléon fort avide de succès Pensait avoir un don pour la chanson. Il s'était donc inscrit à cette émission. Le reptile, habitué à changer de couleurs, Modifia son apparence pour plaire aux...

Durant tout le recueil, l'auteur n'utilise que les pronoms "il" et "elle". Chaque poème commence d'ailleurs par un de ses deux mot. Ce sont des poèmes courts auquels chaqun peut s'identifier. A l'avant dernière page,on lit : il pour elle n'est plus un...

_______ Océan _________________________________________ Sentiments _________________________ Vie __________ Jours ______________________________________ Rêve

L'hiver s'en va. C'est un parfum qui berce, Les lits des nourissons. Qui quand la vie nous blesse, Nous fait voir des chansons. Et l'hiver s'en va... C'est les feuilles qui tombent, Au milieu de la scène. Et ton corps en décombre, De la plus belle arène....

CALIGULA : - La Lune CAESONIA : - Personne n'oserait... CALIGULA : - Oui, c'est pour cela que je suis fatiguée. CAESONIA : - Pas encore. Pense au visage révulsé de ton père à qui on arrachait la langue. Pense à cette bouche pleine de sang et à ce cri...

Elle lui téléphone pour le faire rire, il en oublie une heure ou deux ses inquiétudes. J'aime ce poème : il est tout simplement beau, bref, on sait de quoi il parle.

" Chasse au bonheur qui fait les êtres purs Ciel où le soleil ruisselle, Fêtes uniques et sauvages , mon délire sans espoir !..."

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>