Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"Les voix instructives exilées ... - Adagio ! - Ah ! l'égoïsme infini de l'adolescence, l'optimisme studieux : que le monde était plein de fleurs cet été !" (Arthur Rimbaud) Les lycéens d'i-voix ont écrit tout au long de l'année des "célébrations" : saurez-vous...

"Les voix instructives exilées ... - Adagio ! - Ah ! l'égoïsme infini de l'adolescence, l'optimisme studieux : que le monde était plein de fleurs cet été !" (Arthur Rimbaud) Les lycéens d'i-voix ont écrit tout au long de l'année des "célébrations" : saurez-vous...

Source Rappelle toi I-voix il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là et tu paraissais souriante Enrichie embellie et aguichante Rapelle-toi I-voix Il pleuvait sans cesse sur Brest Et nous t'avons croisée salle 123 Toi que nous ne connaissions pas Toi...

je suis au soleil assise dans le temps qui passe parfois la nuit m'avale et je m'y love de bon coeur un poème dans la bouche pour une métamorphose .... que deviendra ce poème inentendu et l'été recommence.

Publié aux "Editions Cent Pages", ce recueil rassemble 440 "il paraît" : des informations parues dans la presse ou à la radio, puis rédigées sous formes de nouvelles de une à quatre lignes avec reprise anaphorique de l'expression éponyme. Tout au long...

Quelqu'un, quelqu'un va expirer la nostalgie de quelqu'un. Quelqu'un suit la route et puis non il bifurque vers la rivière. Quelqu'un fait ses grands pas de géants. Tantôt il persecute quelqu'un, tantôt il s'affaiblit. Quelqu'un a la timidité des Mers...

Quelle que soit l'évolution du temps et le chemin qu'il prend l'enfant blessé restera désormais sentiment même celui de passage (inconnu) qui écoute je suis désormais sagesse dans le geste et les mots du grand-père valeureux.

J'ai choisi Valentine de Justice pour accompagner le passage de la rencontre entre Magnus et May. En effet, le rythme, les sons à la fois calmes et joyeux s'accordent bien à ce moment, tout comme le titre de la chanson qui renvoie également à l'amour....

Les mâcheurs de lys ont tracé rivières et déserts aux creux des mains qu'on leur tendait Avec la serpente des morts on passe avec l'étrange bougie bourrant nos poches de noix d'argile La blessure donne les images mais s'éveille sans mots la blessure engendrée...

Sol lourd et brûlant Fièvre lourde de mémoires E v anouissement (Renvoie à la page 86, lorsque Magnus erre dans le désert, au Mexique) Source

J'ai décidé de vous lire à voix haute 3 passages de l'oeuvre de Sylvie Germain. MAGNUS Le premier enregistrement veut montrer la colère de Magnus face à Peggy qui vient de lui annoncer qu'elle part pour Vienne, dans une totale indifférence pour lui, son...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>