Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Se détachent en filigrane les buildings sur la toile de brume épaisse : Pétrographique. Il y a aussi l'odeur de fumée et de sueur qui grouille entre les hommes les images des docks d'un Londres transfiguré : Pétrographique. L'écrivain qui se prétend scribe...

Le centon consiste à mêler deux extraits de poèmes différents dans le but de créer un nouveau texte. Celui ci est composé des poèmes "j'épuise le chemin" et " un homme se penche ". elle dit je cherche la peur de voir - je vous souhaite à tous de lire...

L'image ci-dessus est un photomontage réalisé par mes soins dans le but d'illustrer le poème suivant : une semaine sur deux quelques jours trois semaines un mois, devant (...) une minute quelques secondes cinq mots un temps un timbre un chien ton toi...

tu dis : « De quoi j’ai peur, comme ça tout de suite je dirais de rien, mais peut-être parce que j’ai jamais trop pris le temps d’y penser... » tu dis : « Le blues, ça t’apprend à te méfier du matin, parce que c’est toujours quand tu te lèves que se révèlent...

Si je devais donner un nom au recueil "les sirènes on ne les voit pas, un couvercle est posé dessus", je le renommerais "Ne pas oublier d'y penser", je trouve que ce titre est conforme à l'idée générale qui parcourt le recueil. Ce recueil est comme un...

- À Ana Nb - surprenant au premier abord - puis je me laisse aller - je regarde un - je lis deux - je continue plusieurs - je cherche des idées d'articles - je trouve - j'écris - mais vouloir faire plus - alors je cherche - encore - encore - encore -...

ligne de ciel (vert) - Florent Herouard (2010) Ce fut - et ça restera - une profonde blessure de la bouche qui est la tienne Une platitude du dehors " Regarde comme j'avance " Ce n'est plus du tout la même ligne bleue (qui nous assourdit) comme le fleuve...

Dilatation du poème a_symétire - 16 on ne voit plus rien l'ombre a recouvert ses songes de la rive glissante rien que fleuve une eau noire emportée vacarme obscur sans reflets ni lumière sa nuit seulement source image : http://pixabay.com/static/uplo...

Imitation fonctionnant en écho avec ces vers de la page 55 de Unique demeure : « Je bâtis mon silence. Vide guide mes pas. Visite mes rêves. En démolit l'architecture raffinée. » Je déconstruis mon mutisme. Vie guide mes pas. Louvoie entre mes côtes....

Page 30 poème n°6 Je ne sais pas encore s'ils Vont arrêter la guerre Qu’avaient commencée nos pères Et qui déchire tes tympans Ni le chemin De la haine qui te ronge En rouge les mots/phrases ajoutés

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>