Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Dans le recueil de Denis Rigal, on y trouve entre autres le champ lexical de la montagne, de la nature : "l'air gelé", "les feuillages","rivières",'deux saumons", "cascades", "hiver", "lac", "poissons", "étangs", "galet", "feuille", "terre", "l'eau",...

L'homme au deux ombres extrait : "On dit que c'est un vieil amour Un coup au coeur jamais guéri qui n'a laissé que son coutour Découpé dans un matin gris " J'aime beaucoup ce poème parcequ'il est un peu mélancolique, vraiment bien écrit et très musical.....

Il règne l'astre des astres En saison finissante Se serait septembre Plus haut, de l'herbe et de la pluie D'une souffrance énigmatique et puis Il s'est sauvé du chaos luxuriant *

L'enfant se sent capable de capter d'un bond au bon moment l'étoile de son choix, ou d'un tir abattre le feu qui le nargue. L'adulte manipule les cartes, s'égare dans les tables de chiffres. Il aimerait que ses équations gagnent de vitesse son rêve désormais...

¤¤¤ J'ai ouvert grand la porte au facteur essouflé dans sa main rougie par le frois la lettre que j'attendais depuis tant d'années dans ses yeux sombres ce triste poème que je n'attendais pas . original dilatation

Comme l'oiseau migrateur creuse les lignes droites du ciel, comme le vent incline les passerelles des ombres, comme la lumière attise la transhumance des pierres, de leurs encres les parfums teintent le silence .

L'air grésille : il fait simplement bon . Nous te laissons rêver à l'absolue mobilité, envier le bonheur supposé des hirondelles. Je pense que tout le recueil de Patricia Castex Menier repose sur l'adolescence, et en particulier sur les adolescents voulant...

ooo***ooooooooo*oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo La poésie de Renaud Ego c'est le mouvement du monde au mots de l'éveil oooooooo****oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Le vent claque, la vague claque, l'homme fait face de son mieux ; il brouillonne son destin sur l'étroite plage blanche entre mer et falaise, pousse ses bottes, déplace quelques déchets ; clame, de profundis, un mot pour l'Autre. *

l'homme il efface des vies dans sa tête il feint il regarde ses amis qui pourrissent et tombent f Les années étreignent les visages diversement perdus des deux côtés du miroir Piix Julia.

Au réveil de la vie Pour suggérer le levé du jour, le levé du printemps qui sont souvent présents dans le recueil, mais aussi pour faire référence au voyage dans les rêves, où on a l'impression d'être transporté en lisant ce recueil. link

<< < 900 901 902 903 904 905 906 907 908 909 910 920 930 940 950 960 > >>