Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"Diventa una morbida ombra dietro le palpebre di coloro che prendono in prestito la mia voce. Voi. Per noi di avere la certezza di essere lì, uno di fronte all'altro. Nella nostra insicurezza." p.21 "Qualcuno si allontana. E difficile trovare le parole,...

01 violente est la pluie /tempête de pleurs & qui ne cesse de hurler à la mort /les arbres le froid de la mer les emporte vers le temps 02 chaque pas résonne contre le coeur/ gens qui passent / pas de bruit &la rue n'ont jamais été si bruyante/ silence...

Livorno, 13-03-16, Terrazza Mascagni, 17 H 15 D'un gradin d'or, - parmi les cordons de soie, les gazes grises, les velours verts et les disques de cristal qui noircissent comme du bronze au soleil, - je vois la digitale s'ouvrir sur un tapis de filigranes...

Nous avons pris note. Nous avons tout dit tout bramé. Nous avons tout oublié. Nous avons vu les jours passer nous avons vu le vertige et les heures. Nous avons vu nos pas l’un après l’autre nous avons tremblé nous n’avons pas menti. Quelques instants...

On ne sait plus qui est l’ours qui est loup qui est homme qui n'est pas. On ne sait plus pourquoi ce poème a commencé comme ça avec des ours des peaux de bête — des neiges, des arbres des neiges qu’on entend tomber des nuits d'hiver. Ici. Juste ici. On...

Le titre du poème page 15 est : Faire l'amour avec l'esprit dans l'escalier. Je trouve que l'on peut mettre en lien avec "l'esprit de l'escalier" qui est le fait de repenser à une conversation et aux choses que l'on aurait pu dire mais que l'on n'a pas...

<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 90 100 200 300 400 500 600 700 800 900 > >>