Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Ce que nous nommons réalité, est une partition de l'oubli. La lumière est une ombre portée. Des deux espaces, préférer celui qui n'a pas de centre.

« Mes poèmes sont, sont des instants de doute et de savoir à l'insu de tout savoir, car de naissance mes poèmes sont ignorants, oeuvrant à la présence d'une absence, ils ne savent ni ce qu'ils sont ni où il vont, ils respirent . »

N' être pas et au risque de tout vouloir être n' est- ce pas la aussi la question ? link En lisant cette phrase on peut reconnaitre une replique très célébre de Shakespeare : être ou ne pas être tel est la question . C'est peut - être un petit clin d'...

voir, regarder, scruter et le laps entre eux d'un sens migratoire si tenu demande à se découvrir qui l'écoutera la voix mélodieuse voudront dire comment c'est en l'oeil et en l'ouie une image métaphorique

J'aime ce recueil parce qu'il est hermétique. Il ne nous pertube pas l'esprit, je l'ai trouvé imcompréhensible mais d'une grande facilité à la lecture et c'etait très agréable. Conserve.

1 2 3 4 5 6 > >>