Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

extrait du poème EVY ET CLAUDE page 16 elle est morte dans mes bras dit mon vieil ami mais avant dans ses yeux et avant dans son corps par où tout s'est passé dans son corps par où tout est parti par ses poumons sa gorge sa tête un champ lexical du corps...

elle est entre la vie et la mort plus près de la mort beaucoup plus près. je suis entre ma vie et la tienne plus près de la tienne beaucoup plus près sûrement une des plus belles choses que j'ai pu lire ( je le pense sincèrement j'aime pas la langue de...

C'était il y a longtemps , et le regret d'un souvenir prisonnier de remords souriait face à elle. C'était comme ça. A la melancolie qui traverse sa voix, Elle est partie comme une soeur, seule. C'était dimanche. L'herbe a grandi, aujourd'hui, et dissimulé...

si ce recueil était : un sentiment : l'amour un crayon de couleur : le noir un paysage : une forêt en hiver un objet : une plume de corbeaux un lieux : une maison deux fois trop grande une musique : linkin park in pieces

elle est entre la vie et la mort je suis entre ce qu'il dit et ce que je vis en cet instant de ma vie où je suis entre ma nuit et ta nuit la nuit nous a souvent séparés souvent réunis réunis. nous avons fait l'amour nous n'avons plus fait l'amour puis...

parfois nous sommes allés plus loin que la frontière du corps quand tes yeux dans mes yeux se m é l a n g e a i e n t jusqu'au bleu des tiens jusqu'au marron des miens qui en profitaient j'aime ce poème car il n'y a rien à expliquer, tout est dit ...

Si je devais renommer ce recueil, je l'appellerais "Le début de la fin", car c'est pour Yvon Le Men le début de sa vie sans la femme dont il parle et dont il porte le deuil, sensiblement. C'est donc une renaissance sans "elle". J'ai décidé d'illustrer...

Elle aimait les histoires à dormir debout qu'il y a dans les poèmes qu'on lit à la vas-vite quand ils se cachent au fond d'une étagère Comme les cadeaux que l'on apprécie guère sous la couleur des rubans qui en disent long sur le contenu *

L e passé c ' est toi S i je devais renommer ce recueil c’est ainsi que je le ferais, car la personne qui habite tous les poèmes d'Yvon Le Men habite aussi, selon moi, l’ensemble de son passé, comme si à chaque fois qu’il essayait de se souvenir de quelque...

1 2 3 4 5 6 > >>