Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

tu dis : « J’ai rêvé d’une machine qui dresserait la liste des mots que je n’emploie jamais. » tu dis : « Elle m’apprendrait quoi, cette liste ? » (…) tu dis : « Après tout c’était qu’un rêve — inutile d’en faire toute une histoire ! » Source image 1...

tu dis : "Souvent je ferme les yeux, et puis j'attends : mais rien à faire, jamais d'images, rien que des mots." tu dis : "celui ou celle qui voudrait parler de ta vie, et c'est son gouffre que tu entends." tu dis : "Pas besoin qu'il s'encombre puisqu'il...

Dans le recueil numérique de Michel Brosseau j'ai beaucoup apprécié la partie "tu dis" contenant trente-deux poèmes commençant par l'anaphore "tu dis"... J'ai trouvé le concept très original et les poèmes sont tous plus plaisants les uns que les autres...

j'ai mélé les "rolling world diary" : ça continue constater que des initiales suffisent pour entrer en fiction d'un mode qu'on dit en transition des écrans muets dans les bars

« qu'il fasse jour ou pas quand tu te réveilles, c'est pas ça l'important : mais qu'il y ait des sons qui te parviennent du dehors, histoire d'être sûr que ça existe encore le monde autour. » source image

tu dis : « De quoi j’ai peur, comme ça tout de suite je dirais de rien, mais peut-être parce que j’ai jamais trop pris le temps d’y penser... » tu dis : « Le blues, ça t’apprend à te méfier du matin, parce que c’est toujours quand tu te lèves que se révèlent...

Les escaliers de Montmartre, Paris J'ai choisi d'associer cette image à ce poème écrit par Michel Brosseau sur son site à chat perché : tu dis : " Quand je descends les escalier dans la nuit, c'est par le rythme que j'évite la chute. " tu dis : " La même...

Si je devais poser une question à Michel Brosseau sur son site de poésie, je lui aurais demandé cela : " Pourquoi avoir chosi" à chat perché " comme titre pour votre recueil de poésie en ligne ? " source image

1 2 3 > >>