Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

J'ai choisi de faire la traduction en espagnol du poème "Temps de neige" écrit par Philippe Aigrain. J'ai fait exprès de mélanger dans cette traduction la version française et la version traduite en espagnol afin donner une certaine musicalité due au...

Passage tiré de l'atelier de bricolage littéraire de Philippe Aigrain : Nous sommes des ombres invisibles liés de fils insus fragiles d'absurdes décrets qui gouvernent nos actes inconscients source image

J'aime le recueil de poésie en ligne de Philippe Aigrain car j'ai remarqué que pour certains de ses poèmes, il écrit ce qui l'a motivé à écrire ce poème, ou ce qui l'a inspiré pour l'écrire. De plus, parfois il nous raconte de petites anecdotes qui viennent...

http://www.scyllaofficiel.be/ Quatrain - Apnée : l'air paraît diaphane souffles raccourcis la parole fluette nos mots empêchés Ce quatrain me rappelle le titre "abysses" de Scylla, rappeur Belge. Ce titre retrace une plongée jusqu'aux abysses, une immersion...

Wide opened eyes in the shape of a question mark holding me a silent speech : Who are you to be interested in me ? Do I owe you something ? Would you know giving me an extra little thread to find my way in this unusual world ? Traduction du poème Sept...

J'ai eu l'opportunité d'explorer l'Atelier de Bricolage Littéraire de Philippe Aigrain. J'ai pu y découvrir de nombreux poèmes et j'ai tout particulièrement aimé l'un des poèmes appelé M de la catégorie Abécédaire. En toute honnêteté, j'ai été attirée...

Vision du Sextain / 10 l'atmosphère pâlit dans l'instant crépuscule [...] estompe de l'azur, avant-nuit perpétuelle au ciel décoloré le couchant insistant [...] le décor pressenti d'une aurore rougie source image (David Mark)

Assimilation du quatrain Janvier. Si ce poème était un lieu ce serait Châtel, une station qui se trouve en Haute-Savoie, proche de la Suisse. S'il était une saison ce serait l'hiver. S'il était un aliment ce serait une glace à la vanille. S'il était une...

J'ai mêlé deux extraits des poèmes Traversée et Onzains nocturnes. au matin douloureux sommeil fautif ce jour soudain précoce le temps passe sursauts irréprésibles peuplé d'obscur à venir de toison rêvées tendons nerveux

Sextain / 7 un éclair de noirceur capture mon esprit l'embrouille à un trait, vision sombre dont la lueur obscurcit de son joyau ma vie l'ombre désemparée prunelle en flammes je saisis dans la mémoire des trésors d'obscurité fulguration de souvenir pour...

1 2 3 > >>