Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Présentation - i-tombeaux de personnages

Comment une personne continue-t-elle à vivre dans la mémoire de ceux qui l’ont connue ? Et si internet transformait la façon dont nous gardons sa trace et lui rendons hommage ?

 

Comment un personnage continue-t-il à vivre dans la mémoire des lecteurs ? Et si internet transformait la façon dont nous gardons sa trace et lui rendons hommage ?

 

Y a-t-il une vie numérique après la mort ? Absence dans la vie réelle + présence dans les mondes immatériels : somme-nous condamnés à hanter le web après notre mort ? Notre tragique destin est-il de devenir des fantômes numériques ? Naviguerons-nous un jour sur internet comme Charon sur le fleuve des Enfers ? Internet nous obligera-t-il à réinventer notre façon de cohabiter avec nos défunts ? Quels usages mémoriaux d’internet pour s’approprier et réorganiser les traces d’une personne disparue ? Quelle place pour les vivants dans la fabrique des morts / pour les lecteurs dans la construction de personnages imaginaires / pour le tragique sur internet ?

 

Comment garder vivants les morts / garder les personnages réels ?

 

Présentation - i-tombeaux de personnagesPrésentation - i-tombeaux de personnages
Présentation - i-tombeaux de personnagesPrésentation - i-tombeaux de personnages

Mission collective

 

Les lycéen.nes i-voix vont prolonger leur lecture de deux pièces de théâtre, Phèdre de Jean Racine (1677) et Incendies de Wajdi Mouawad (2003), en explorant cette question du deuil à l’âge d’internet, en menant par l’écriture web le travail de la mémoire littéraire, en tentant de faire ressentir par le numérique le tragique de la condition humaine

But : créer un tombeau numérique, un i-tombeau, pour les personnages des deux pièces.

Comme un Livre des morts de l'ère numérique ?

 

« Rituel funéraire », « Bible des anciens Égyptiens » ou plus généralement « Livre des morts » : ces différentes expressions traduisent les difficultés qu’ont eues les spécialistes pour qualifier le recueil de textes funéraires le plus connu de la religion égyptienne. En réalité, il s’agissait d’un ensemble de « formules pour sortir au jour », à l’image de la perception qu’ils avaient de la mort : une seconde naissance. Supports : les parois des pyramides, les parois des sarcophages, des rouleaux de papyrus.

Le grand voyage vers l’au-delà : les secrets du livre des morts égyptien

Nous vivons une des très rares mutations de l’écrit. Rares (la tablette, le rouleau, le codex, l’imprimerie), mais chaque fois irréversibles et globales. Ce que change Internet, ce n’est pas le rapport au livre, c’est le rapport au monde. Le numérique affecte la façon dont on écrit aussi bien que celle dont on lit, nos bibliothèques comme la trace que nous laissons parmi les autres.

François Bon, Après le livre

 

Mission individuelle :

 

Réaliser l'oraison funèbre d'un personnage

 

+ Propositions :

 

  • Image : Publier une photographie originale retrouvée dans les affaires du personnage (paysage, objet, élément symbolique….) / ou un dessin représentant le personnage (justifier les choix et illustrer par une citation de l’œuvre)

 

  • Documents : Proposer un document retrouvé dans les affaires du personnage. Ex : avis d’obsèques, rapport de police, déclaration de vol, petite annonce, avis de recherche, jugement de tribunal, lettre du personnage à un autre personnage, lettre à lui adressé par un autre personnage, article de presse sur le personnage (people / fait divers …) (justifier les choix et illustrer par une citation de l’œuvre)

 

  • Voix : Enregistrer la lecture d’un passage où on entend parler le personnage (à situer avec précision = épisode de la vie, page dans l’œuvre)

 

  • Testament : « Ceci est mon testament. Je donne … » : Rédiger le testament imaginaire du personnage = ce qu’il donne, à qui, pourquoi (il peut s’agir d’objets concrets ou d’éléments abstraits, symboliques)

 

  • Confession : Au terme de son existence, le personnage a écrit une lettre à Dieu / à un dieu  …

 

  • Trace numérique : Publication internet du personnage qui a été retrouvée. Ex : posts Instagram, Snapchat ou Twitter / petite annonce publiée sur un site de rencontres comme Meetic / vidéo regardée sur YouTube / commande passée sur un site de ventes comme Amazon / capture d’écran du dernier site consulté après sa mort … (à expliquer ou commenter)

 

  • Florilège : Les 5 phrases / vers  du personnage que vous voulez garder en mémoire (à mettre en images)

 

  • Musique : Proposer la playlist des morceaux qu’on aurait pu diffuser aux obsèques du personnage (A expliquer ou commenter) / Jouer et enregistrer un morceau de musique en hommage au personnage (A expliquer ou commenter)

 

  • Lecture : Lire et enregistrer un poème en mémoire du personnage (enregistrement MP3 + justification du choix)

 

  • Epitaphe : Ci-gît …: inscription funéraire avec formule fulgurante et photomontage de la stèle / plaque commémorative / pierre tombale  

 

  • Je me souviens : Évoquer le personnage à travers une dizaine d’anecdotes touchantes ou édifiantes qu’on lui associe (On peut commence chaque anecdote par « Je me souviens… » et chaque « je me souviens » peut être écrit par un personnage différent, à indiquer)

 

  • Liste : Établir une liste liée au personnage. Ex : liste des objets retrouvés dans sa chambre / de ses mots préférés / des livres qu’il aurait pu avoir lus / des questions commençant par « Pourquoi » qu’il aurait pu se poser / Liste des « Et si … ? » …

 

  • Cagnotte : Réaliser la page d’accueil d’une cagnotte en ligne pour récupérer des fonds afin de : payer les obsèques / aider les descendants / financer un projet qui tenait à cœur au personnage / soutenir matériellement les victimes…

 

  • L’alexandrin perdu : Écrire un alexandrin que le personnage aurait pu dire (Préciser l’endroit où il aurait pu figurer : scène / chapitre / page …)

 

Présentation - i-tombeaux de personnages

Source texte : Derniers mots de Phèdre dans la tragédie de Racine, Acte V, scène 7, vers 1643-1644

 

Source images : Le tombeau de Clytemnestre à Mycènes (photos de Stéphanie Caire)

 

 

 

 

A venir :

 

les écrits d'appropriation

 

des lycéen.nes i-voix

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article