Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle

Œuvre : Jean Racine, Phèdre

Parcours : Passion et tragédie

Présentation - Phèdre et Incendies

 

Phèdre est une tragédie classique de Jean Racine jouée pour la 1ère fois le vendredi 1er janvier 1677 sur la scène de l’Hôtel de Bourgogne, le plus ancien et le plus prestigieux théâtre de Paris.  La pièce est considérée comme un modèle de la tragédie classique et célébrée même par Voltaire comme « un chef-d’œuvre de l’esprit humain. »

 

Présentation - Phèdre et Incendies

Attention ! On divulgâche !

Phèdre, seconde femme de Thésée, roi d’Athènes, éprouve un amour criminel pour Hippolyte, le fils de son époux.  Lui-même est amoureux d'Aricie, une princesse qui est issue d'une famille rivale et qu'il n'a pas le droit de convoiter. Phèdre confie à sa nourrice Oenone son terrible secret.

Le bruit de la mort de Thésée bientôt se répand.  La nouvelle ouvre une crise politique : qui va succéder au roi ? « Pour le choix d'un maître Athènes se partage». 3 possibilités : Acamas (fils de Thésée et Phèdre), Hippolyte (fils de Thésée et d'Antiope, sa 1ère épouse),  Aricie (dont la famille, décimée par Thésée, a autrefois régné sur Athènes). La nouvelle relance aussi la crise passionnelle : Oenone démontre à Phèdre que son amour pour Hippolyte cesse d’être coupable ; Hippolyte avoue son amour à Aricie et déclare renoncer au trône en sa faveur ; Phèdre en vient à déclarer à Hippolyte qu'elle l'aime.

Le retour de Thésée est un coup de théâtre : via Oenone, Phèdre en vient à accuser Hippolyte de l’avoir outragée ;  Thésée maudit son fils et demande à Neptune de le venger. Dans l’acte V, les événements se précipitent : Hippolyte prépare son départ ; Aricie, celle qu’il aime d’un amour lui aussi interdit, doit venir le rejoindre. Mais Thésée commence à douter de la culpabilité de son fils, apprend le suicide d’Oenone, demande à Neptune de surseoir au châtiment.

Théramène, le précepteur d’Hippolyte, vient annoncer et raconter à Thésée la mort de son fils : Neptune a fait sortir du sein de la mer un monstre menaçant ; les chevaux effrayés se sont emportés ... Phèdre, accablée de remords, vient  tout dévoiler à Thésée  et finit par s’empoisonner.. 

Mise en scène de Patrice Chéreau

 

Incendies est une pièce de Wajdi Mouawad crée le 14 mars 2003. Il s'agit du deuxième volet d'une tétralogie intitulée Le Sang des promesses qui comprend aussi les pièces LittoralForêts et Ciels. Le dramaturge et metteur en scène libano-québecois puise ici son inspiration dans plusieurs sources :  l'expérience de réfugié de guerre qu'il a vécue dans sa jeunesse, les personnalités des comédiens constituant alors sa troupe, des récits d'actualité comme la vie de la militante libanaise Souha Bechara, la tragédie antique, notamment le mythe d’Œdipe.

Présentation - Phèdre et Incendies

Attention ! On divulgâche !

 

Jeanne enseigne les mathématiques pures. Son frère, Simon, fait des combats de boxe. Leur mère, Nawal Marwan, vient de mourir.


À la lecture du testament, les jumeaux apprennent l’existence de leur père et celle d’un frère dissimulé jusque-là. Aidés par le notaire Hermile Lebel, les deux jeunes gens partent à leur recherche pour leur remettre à chacun une enveloppe.


Commencent alors deux enquêtes menées séparément dans un pays qu’ils ne connaissent pas et s’avère être celui de leur naissance. Jeanne et Simon découvrent enfin qu’ils recherchent la même personne : leur père n’est autre que leur frère aîné ! Les jumeaux ont été conçus en prison alors que leur mère, opposante à la milice, y est torturée et violée par un seul homme durant de longues années.


Plus de vingt ans après, Nawal reconnaît son tortionnaire lors d’un procès : son premier enfant enlevé à la naissance et retrouvé sans le savoir dans l’horreur de la guerre.

 

(Source du résumé)

Mise en scène de Wajdi Mouawad

 

 

A venir :

 

les écrits d'appropriation

 

des lycéen.nes i-voix

Présentation - Phèdre et Incendies
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article