Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

Le lundi 7 mars, dans le cadre du projet Le défi des Bernardins - Les Savanturiers du numérique, les lycéens d'i-voix ont eu l'honneur d'échanger en visioconférence avec Milad Doueihi, auteur de Pour un humanisme numérique, professeur à l'université de Paris-Sorbonne.

Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

Les lycéens d'i-voix ont ainsi mené une réflexion sur leurs propres pratiques. Le projet i-voix est en effet un projet pédagogique qui tente de relier la culture du livre et la culture de l’écran : il explore à sa façon les voies possibles pour inventer à l’Ecole un humanisme numérique. 

 

Quelles leçons tirer de l'expérience i-voix ?

Que nous enseigne i-voix sur les mutations en cours ?

Diaporama-support pour lancer la réflexion collective sur le pad

Sur un pad, espace d'écriture collaborative en ligne, les lycéens d'i-voix ont noté et partagé leurs réflexions, avant de les présenter à Milad Doueihi lui-même...

 

Voici l'essentiel de ces analyses à vif ...

Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il nos façons de lire ?

  • Nous ne nous arrêtons pas à une simple lecture, nous l'approfondissons
  • On peut découvrir différents types d'écritures pouvant être habituelles mais aussi très originales
  • On réfléchit plus à ce qu'on lit, car on  pense déjà à ce qu'on va écrire pour i-voix.
  • On lit pour s'approprier le texte par nous même, dès la lecture notre esprit commence à travailler aux futurs articles
  • On fait plus attention aux sens des mots 
  • On ne lit pas pareil car ce n'est pas la même typographie. De plus, nous pouvons lire dans le sens que nous voulons suivant la mise en page, alors que dans un livre c'est juste des lignes.
  • Nous sommes beaucoup plus attentives à notre façon de lire, nous avons une réflexion beaucoup plus établie et poussée.
  • Quand on lit, on se prépare à modifier l'écriture, à jouer avec elle...
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il nos façons d'écrire ?

  • Les activités menées sur Twitter nous apprennent la concision. 
  • Nous pouvons utiliser différents outils (montage, vidéo etc...). Par exemple, Twitter nous a permis de résumer nos idées, les cartes mentales nous permettent d'apprendre différemment, mais également les choix d'articles sur les recueils comme les créations personnelles!
  • Sur Twitter notamment, nous étions dans l'obligation de synthétiser nos réflexions, d'embellir d'une autre manière? Comme Twitter est un outil familier que l'on utilise quotidiennement, le travail d'écriture est plus ludique et évite l'ennui.
  • On est libre d'écrire, d'inventer, de progresser différemment.
  • Le projet i-voix nous pousse à écrire plus, plus souvent et ainsi progresser sans s'en rendre compte.
  • Notre façon d'écrire évolue au cours de l'année 
  • Notre façon d'écrire est plus créative au quotidien, on peut illustrer nos idées.
  • On pousse notre imagination plus loin / plus de possibilités
  • Nous avons plus de possibilités d'écriture.
  • Nous sommes beaucoup plus attentives sur l'orthographe et la grammaire,  nous pouvons exprimer notre ressenti, exposer nos idées et recevoir des avis extérieurs.
  • On est plus libres dans notre façon de présenter, de raturer. On peut effacer facilement ce que l’on n’aime pas sans qu'il y ait de ratures. En plus on peut mettre en gras ce qu'on trouve important, changer les couleurs etc. On écrit en abrégé, la langue française bouge, elle n'est pas morte. Elle évolue en même temps que nous. Les générations créent des nouveaux mots qui sont de plus en plus utilisés dans la vie courante. Chaque génération trouve des mots plus justes et Internet permet à cette façon d'écrire de se propager.
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il notre rapport au savoir ?

  • Nous apprenons des choses sans forcément le vouloir et le savoir, cela vient naturellement !
  • Faire les choses par nous-mêmes nous permet de mieux assimiler les connaissances.
  • Cela nous a permis d'apprendre beaucoup de choses, d'avoir des connaissances les différents thèmes étudiés
  • On peut tomber sur n'importe quel sujet même par hasard.
  • C'est beaucoup plus facile et agréable de chercher des informations sur un sujet sur un écran car c'est beaucoup plus clair que dans un livre.
  • On découvre de nouvelles choses, différentes les unes des autres.
  • On décide de ce qu'on apprend.
  • On est acteur de notre propre réussite 
  • Comme on trouve de tout sur internet, cela nous permet de découvrir et d'apprendre un nombre infini de nouvelles choses.
  • On a accès à tout tout de suite. Tout ce qu'on veut, dès que l'on cherche quelque chose, boum on l'a. En plus il y a des liens qui nous mènent vers pleins d'autres liens du coup on apprend plein de choses en voulant chercher une seule chose.
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il notre rapport à la littérature et à l'art ?

 

  • Les artistes contemporains sont plus accessibles (galeries en ligne, blog, etc).
  • i-voix nous permet de nous réapproprier la littérature et l'Art : Nous sommes tous des poètes.
  • Nous développons une culture littéraire importante, nous découvrons des choses essentielles à connaître pour nous élèves de 1ere L
  • Cela a approfondi notre culture littéraire, notre culture de l'histoire de l'art.
  • Nous pouvons associer des choses concrètes avec des noms d'artistes abstraits, des noms d'œuvres, découvrir de nouvelles choses, avoir accès à l'art sans forcément nous déplacer ainsi nous avons accès à tout.
  • On découvre des peintres jusqu'à lors inconnus pour nous.
  • On peut tout voir, comme des expositions numériques qui nous permettent de voyager à l'autre bout du monde sans bouger de chez nous. Il y a aussi de nouvelles formes d'art qui sont apparu comme les vidéos artistiques sur Youtube ou les blogs personnels. On découvre donc des personnes comme nous, inconnues, qui ne vivent pas de l'art mais qui veulent quand même partager leurs passions.
  • On peut accéder à quasiment toutes les formes d'art de chez nous alors qu'auparavant il fallait se déplacer. Le web est notre musée.
  • Nous avons accès à toutes les cultures du monde en un instant.

 

Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il notre rapport à l'espace ?

  • Quel que soit le lieu où nous nous situons, nous pouvons créer et approfondir nos connaissances. Comme il est dit ci-dessous le voyage en Italie et I voix sont aussi un très bon exemple, peu importe l'endroit où nous sommes, nous pouvons tous partager 
  • Nous pouvons communiquer avec des personnes étrangères, du monde entier, comme par exemple avec les Italiens du lycée Cecioni ou alors Milad Doueihi, avec qui nous allons avoir une visioconférence.
  • En ayant des contacts avec les Italiens du lycée Cecioni, nous avons un contact avec un autre endroit du monde, ce qui nous permet de prendre conscience de la grandeur de notre planète.
  • On interagit avec des gens (poètes, lycéens de l'échange et de notre classe) qui sont plus ou moins loin de nous et malgré cette distante nous sommes reliés
  • On peut travailler partout et interagir avec les autres partout dans le monde.
  • Google Map est révolutionnaire. Et Google Earth aussi. On peut visiter des endroits ou des pays, loin de chez nous, sans payer l'avion. On peut aussi rencontrer des gens dans d'autres pays sans forcément les voir (amis virtuels, correspondants...)
  • Notre travail est accessible à toute personne désireuse de le découvrir et ainsi de le commenter si elle le souhaite et pourquoi pas par la suite en parler autour d'elle.
  • On est connecté au monde entier, c'est super car on peut sortir des frontières d'une classe normale 
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il notre rapport au temps ?

  • Dans l'inconscient collectif, la littérature et en particulier la poésie fait partie du passé, tous les poètes sont morts. Nous nous rendons ici compte que cela est faux et que ce sont toujours des arts actuels. Nous pouvons même parler, échanger avec ces poètes et écrivains contemporains, le blog i-voix étant une passerelle, un lien, un endroit d'échange, tel que les réseaux sociaux.
  • Nous avons une liberté d'écriture c'est à dire  que nous pouvons écrire ou on le veut, quand on veut.
  • Nous pouvons écrire à n'importe qu'elle heure, qu'elle année etc...C'est aussi  beaucoup plus rapide !
  • On a plus le temps d'écrire les idées qui nous viennent (Twitter). Les recherches prennent moi de temps qu'avec les livres.
  • C'est plus rapide d'écrire avec un clavier qu'avec une plume 
  • C'est plus rapide et on peut faire plusieurs choses à la fois puis revenir dessus plus tard comme si de rien n'était
  • C'est beaucoup plus rapide et facile d'écrire sur quelque chose de numérique que sur du papier, nous avons plus de facilité à écrire sur un clavier car nous en utilisons sur nos téléphones chaque jours ainsi que sur nos ordinateurs ou toutes autres surface reliée au numérique. La correction est elle aussi beaucoup plus facile et rapide.
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il notre rapport aux autres ?

  •   On peut rencontrer des gens venant d'autres pays. Par exemple, sur Twitter, les gens ne sont pas gênés de discuter alors que l'on ne se connaît pas parce qu'on a les mêmes centres d'intérêts. Il n'y a pas de frontières soci
  • Cela peut nous permettre  de nous  ouvrir au monde qui nous entoure, de découvrir de nouvelles personnes
  • ales.
  • Nous avons pu prendre contact avec de grands poètes. 
  • On commente et crée un lien avec les autres, on émet des critiques positives ou négatives mais surtout constructives.
  • On est beaucoup plus accessible, on peut se faire voir par tout le monde
  • On oppose notre travail à des regards extérieurs.
  • On propose notre avis sur le travail des autres.
  • On peut critiquer le travail des autres plus librement sachant qu'on y a accès par nous-mêmes
  • C'est toujours accessible
  • Cela apporte de la convivialité entre les auteurs et les lecteurs ainsi qu'avec des étrangers que nous n'aurions pas forcément rencontrés autrement.  
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il le rapport à soi ?

  • On fait de l'introspection. On ne pense pas au regard des autres car ce sont des pseudos. On écrit ce qu'on veut.
  • Nous pouvons faire des articles personnels sur des sujets qui nous intéressent en plus de ce que nous devons faire.
  • On peut se réinventer, montrer ce qui est le meilleur en nous et plus facilement nos faiblesses
  • On peut s'approprier un personnage pour défendre ce qui nous tient à cœur (double énonciation) par exemple avec Michel-Ange ou Lorenzaccio ou avec des personnages inventés
  • On fait découvrir notre propre univers aux autres.
  • On se dévoile aux autres, nous nous découvrons des aptitudes à l'écriture, nous avons l'envie de partager ce que nous écrivons, d'avoir des avis et de partager tout simplement.
  • On découvre la personnalité des autres 
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi le numérique change-t-il la pédagogie ?

  • C'est très libre, cela change complètement de la pédagogie que nous avons eu jusque là car au cours de toutes ces activités nous avons par exemple utilisé Twitter, Facebook, des applications, chose que nous n'avions jamais fait auparavant. Et comme ce sont des choses qui intéressent les élèves en général, cela amène comme dans "Gargantua" l'envie d'apprendre.
  • Comme dans Gargantua, cela nous offre de la liberté et du plaisir. 
  • Cela change des cours magistraux auxquels nous sommes habitués et nous fait acteurs de notre éducation.
  • Quand on ne comprend pas vraiment un cours, on a moyen de faire des recherches sur le sujet et donc peut-être mieux le comprendre car c'est expliqué d’une façon différente.
  • C'est un travail innovant, varié, autonome, qui nous apporte la connaissance. Il nous amène à faire des choix, on se dirige vers des directions qui nous plaisent.
  • On est acteur de notre apprentissage, nous ne sommes pas passifs.
  • Chacun choisit SA façon d'apprendren ses préférences en matières d'articles etc. on est familier avec ces outils.
  • Nous sommes beaucoup plus libres dans notre travail, cela nous fait découvrir une autre éducation et ainsi nous donne l'envie d'apprendre de plus en plus, d'écrire et de partager un maximum avec les autres utilisateurs.
  • On prend du plaisir à travailler car le support nous attire.
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

En quoi ces mutations sont-elles intéressantes ?

  • C'est le cours de l'histoire c'est une autre Révolution, dimension particulièrement intéressante et qui est très large.
  • Ainsi, nous pouvons donner l'accès à la littérature, à l'apprentissage de nouvelles choses à des personnes qui n'en connaissent pas grand chose, nous réinventons les classiques, la littérature, la vie communautaires en général, et nous faisons avancer le monde.
  • Ces transformations sont intéressantes car elles permettent de s'exprimer d'une façon différente. De plus, c'est un projet non-lucratif qui apporte une plus grande accessibilité aux différentes œuvres.
  • On apprend à partager avec un plus grand "auditoire" et à se servir de textes pour s'exprimer, forger notre avis etc... 
  • Ces transformations nous semblent intéressantes de par l'utilisation des nouvelles technologies et nous permettent de développer notre culture générale d'une tout autre manière que celle dont nous avons l’habitude. 
  • Cela est plus ludique, et donc donne plus envie de participer à un projet original.
  • Ca révolutionne la langue française. C'est une nouvelle ère qui commence.
Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

Des questions pour Milad Doueihi ?

  • Que pensez-vous de notre projet ?
  • Pourquoi vous intéressez-vous à notre projet ? Que pensez-vous de nos articles ? Qu'est-ce qui vous a donné envie de nous rencontrer ?
  • Pensez-vous que notre projet i-voix illustre la bascule des livres au numérique?
  • Que trouvez-vous intéressant dans notre blog en tant "qu'expert" de l'humanisme?
  • Y-a-t-il des projets similaires à i-voix aux Etats-Unis ? 
  • Préférez-vous lire sur un écran ou sur un livre papier ?
  • Faut-il inciter les élèves à utiliser le numérique en cours ? 
  • Pensez-vous que le numérique va avoir un impact plutôt positif ou négatif sur le savoir humain ?
  • Est-ce que, selon vous, les livres sont menés à disparaître au profit du numérique ?
  • Envisagez-vous un monde sans livres sous forme papier?
  • Qu'est-ce qui vous a donné l'envie d'écrire un livre sur l'humanisme numérique? Pourquoi ne pas l'avoir directement écrit sur internet?
  • Pensez-vous qu'un enseignement scolaire pourrait se faire uniquement via un support numérique? 
  • Pensez-vous qu'il puisse y avoir une contradiction entre l'humanisme et le numérique ? 
  • Pensez-vous que nous devons étendre ces méthodes de travail à d'autres classes et d'autres niveaux ?

 

Visioconférence - Réflexions partagées avec Milad Doueihi

Merci à Milad Doueihi et Ange Ansour

d'avoir suscité et partagé ces réflexions !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laura-Louise 08/03/2016 17:17

C'était vraiment super enrichissant de pouvoir entendre les réfléxions de quelqu'un qui a fait des recherches sur ce sujet !

Iris 07/03/2016 21:46

C'était très enrichissant!