Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

J'ai une façon à moi de t'aimer, une façon qui ne requiert aucun objet, aucun volatile, aucune bibliothèque, une façon dont le contour est masqué, déréglé, une façon curieuse qui n'a rien à voir avec la raison, comme si dans la jungle... le tigre ronronnait,...

Où donc sera l'homme ? Les pages du livre sont mouillées. Je pourrais les entasser chez lui par centaines. La nuit donne envie de continuer de se prendre l'amour dans les fils du téléphone . . . C'est curieux de vouloir changer les règles du jeu.

AUJOURD'HUI JE N'AI RIEN SENTI DE CURIEUX SI CE N'EST LE PR I N T E M P S DANS LES CALENDRIERS LES BOURGEONS RECITES SUR L'ESTRADE DE L'ECOLE. LES FORSYTHIAS TOURNES VERS LE LARGE , LES TUL I P E S ROUGES JAUNE ORANGES , LES NA R CIS S ES ET LES ANEM...

"J'ai une façon à moi de t'aimer, une façon qui ne requiert aucun objet, aucun volatile, aucune bibliothèque, une façon dont le contour est masqué, déréglé, une façon curieuse qui n'a rien à voir avec la raison (...)" Isabelle Pinçon "Le coeur a ses raisons...

Tout au long du livre d'Isabelle Pinçon, C'est curieux, on a le personnage de "l'homme". Or, il est mathématicien, donc on retrouve le champ lexical des maths. "l'homme fait des opérations" "calculs compliqués" "un chiffre" "l'homme est mathématicien...

"L'homme se plaît à dire dans le hamac où je le berce indéfiniment : "une femme peut en cacher une autre qui peut en cacher une autre qui peut en cacher une autre..." La dernière de la liste déjà en place sous l'amandier ne s'attend pas à faire partie...

Arrivez-vous à voir la vie d'une façon autre que curieuse ? Avez vous rassemblé un bouquet de souvenirs qui vous semblaient curieux ou poétiques en vue d'écrire un recueil, ou avez vous eu l'idée d'écrire des poèmes dont la ligne directrice serait ce...

J'aime bien remplacer l'homme par une décalcomanie. Je frotte avec un crayon, je fais attention à ne pas déchirer les bords et l'homme ne bouge plus pendant des heures. Curieusement le soleil finit toujours par décoller les images du passé.

L'homme aime bien fouiller dans son cerveau, il nettoie les boulons, quelques vis et quand les oiseaux s'approchent, il rajoute de nouvelles miettes. En suite les mains pleines de travail, il en oublie un puis un autre et cela jusqu'a l'epuisement. C'est...

La femme scrute le miroir en espérant y voir cette fois ce « elle » qu’elle aimerait tant devenir. Il la reflète telle qu’elle est, ni plus, ni moins. Ca devrait lui convenir, mais ce n’est pas le cas. Elle se coiffe, se maquille, et fait la moue devant...

Une chose qui m’a assez perturbée dans l’écriture d’Isabelle Pinçon, c’est l’ambiguïté permanente qu’il y a dans le terme le plus récurrent du recueil : « l’homme ». Parfois, on se dit qu’elle en désigne un en particulier, et d’autres fois, on croit y...

L'autre jour, l'homme m'a apporté une fleur orange et blanche, magnifique. L'homme a traversé plusieurs siècles pour me rejoindre. Il ne voulait pas que cela soit dit qu'on s'aime depuis longtemps. - C'est curieux de se prendre l'amour dans les fils du...

J'ai rencontré l'homme dans un bar puis dans un autre. Une table débarassée des cartables. Deux cafés serrés. Autour la fumée des cigarettes, les voix fortes. Et l'homme sourit dans l'encombrement jusqu'à m'embrasser. C'est curieux de boire un café froid...

Par temps humide l'homme bourre ses oreilles d e papier journal. Au début il n'en mettait que dans son Beaujolais ou dans les brêches de son cerveau. Mais aujourd'hui il n'omet aucun recoin de son anatomie.

1 2 3 4 5 6 > >>