Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Sarah

Une chose qui m’a assez perturbée dans l’écriture d’Isabelle Pinçon, c’est l’ambiguïté permanente qu’il y a dans le terme le plus récurrent du recueil : « l’homme ». Parfois, on se dit qu’elle en désigne un en particulier, et d’autres fois, on croit y lire une généralité humaine. Ou les deux. D’où une liberté d’interprétation assez grande, mais qui change souvent radicalement le sens du poème…

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article