Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Sonia

      En 1857, un manque d'effectifs dans les rangs de l'armée française contrain Louis Faidherbe - le gouverneur général de l'Afrique occidentale française - à prendre dans les colonies africaines jusqu'en 1905, des esclaves, rachetés à leurs maîtres africains, des prisonniers de guerre et même des volontaires.

      C'est ainsi qu'est créé le corps des tirailleurs sénégalais. Ils ne sont d'ailleurs pas tous sénégalais, ils sont recrutés dans toute l'Afrique.

      Lorsque la première guerre mondiale éclata, ce sont environ 200 000 sénégalais qui se sont battus dans les rangs français. Parmi eux, 30 000 soldats ont trouvé la mort, et nombreux sont ceux qui son revenus du combat blessés ou invalides.

      Malgré la fidélité qu'ils portaient à l'armée française, ces tirailleurs n'ont pas été appréciés à leur juste valeur en tant qu'héros. Souvent critiqués par le fait qu'ils étaient moins résistant au froid, les propagandistes allemands les présentaient même comme des cannibales. D'abords admiratifs face aux prouesses militaires de ces soldats indigènes, les allemands développèrent ensuite pendant la Grande Guerre une série de clichés présentant les tirailleurs sénégalais comme des sauvages, des anthropophages nettoyant les tranchées avec leurs coupe-coupe et mutilant les prisonniers, ce qui eut pour effet de repositionner sur le plan racial l'engagement armé contre ces soldats.

      A l'heure actuelle, ils sont reconnus à leur juste valeur comme des soldats à part entière, ayant participé aux deux grandes guerres.

      C'est un de ces tirailleurs qui est devenu l'image associée à la marque Banania.

 

 

http://s3.e-monsite.com/2011/02/07/05/resize_550_550//tirailleurs_senegalais.jpg

                                  Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article