Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Erell

Mythes - L'Atlantide

Un mythe : l'Atlantide

Mythes - L'Atlantide

L’Atlantide, une histoire légendaire

 

Le mythe de l’Atlantide a suscité beaucoup d’engouement et d’hypothèses à partir de la Renaissance. Selon deux des Dialogues de Platon (Timée et Critias), l’Atlantide serait une île gigantesque située au-delà des colonnes d’Hercule, à la sortie de la Méditerranée et à l'entrée de l'océan Atlantique. Elle serait le domaine de Poséidon, dieu de la mer. L’Atlantide aurait été une forte puissance, possédant une abondance de richesses et trésors (or, cuivre…). Elle était dirigée par les descendants des dix rois primitifs qui participèrent à la création d’un lieu paradisiaque dominé par une multitude de villes, ponts, souterrains qui assuraient aux habitants sécurité.

 

Ayant connu un âge d’or fulgurant, l’île mythique aurait été engloutie dans un cataclysme provoqué par Zeus, roi des dieux.

 

De nos jours, le mythe de l’Atlantide laisse place encore à de nombreuses incertitudes. Certains affirment que l’île, autrefois, existait réellement .

 

Mythes - L'Atlantide

Résonance avec le livre Des Cannibales de Montaigne :

 

Dans son livre, Montaigne compare le Nouveau Monde avec l’Atlantide dont parlait Platon. Cependant, il ne pense pas que le continent découvert soit l’Atlantide. Il donne deux versions différentes, celle de Platon et celle d’Aristote.

 

Version de Platon :


Platon rapporte un récit de Solon prétendant l’existence d’une grande île, l’Atlantide, à l’extrémité du détroit de Gibraltar, ayant été engloutie par le déluge.

Montaigne est certain que le Nouveau Monde ne correspond pas à l’Atlantide car il pense que même un déluge n’aurait pas suffit à repousser une île de la taille de l’Atlantide jusqu’à la position actuelle de l’Amérique.

« Mais il n’y a pas grande apparence que cette île soit ce monde nouveau que nous venons de découvrir ; car elle touchait quasi l’Espagne, et ce serait un effet incroyable d’inondation de l’en avoir reculer, comme elle est de plus de douze cents lieux[...] »

 

 

Version d’Aristote :

 

Selon Aristote, le Nouveau Monde s’assimile à une île ayant été découverte par des Carthaginois. Selon ses dires, elle serait fertile , verdoyante, avec de nombreuses rivières prodiguant de l’eau fraîche. Les Carthaginois aurait décidé de s’y installer et d’y vivre.

Cependant, Montaigne est certain que le Nouveau Monde ne correspond pas à l’île décrite par Aristote :

« Ce récit d’Aristote ne s’accorde pas non plus avec ce que l’on sait de nos terres nouvelles. »

 

Sources : 

Texte : 1) et 2) 

Images : 1) et 2)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article