Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Manuel

Olympe, ma bien aimée, je modèle ton visage,

En utilisant mes mains couvertes d'argile

Tout en ne cassant pas ton être si fragile

Tout est silence, tout est beauté dans les parages

Les vagues bruyantes s'écrasent sur mes doigts

Tu ne le vois peut-être pas, mais je suis là

Mes mains lourdes et meurtries se posent sur tes joues

Je n'ai pas créé un humain, mais un bijou

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article