Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Elise

Lecture cursive - Rouge Brésil

Présentation de l'oeuvre

Le roman Rouge Brésil, écrit par Jean-Christophe Rufin est publié aux éditions Gallimard en 2001 et remporte le prix Goncourt de la même année, au détriment du roman plateforme de Michel Houellebecq. Jean-Christophe Rufin, né en 1952, est médecin, voyageur et président de l'association humanitaire Action contre la faim. Rouge Brésil est adapté à la télévision en janvier 2013 par Sylvain Archambault.

 

Résumé de l'histoire

Rouge Brésil est le récit d'un quête de deux enfants issus de la lignée de Clamorgan. Just et Colombe veulent retrouver leur père parti pour le nouveau Monde. Les deux jeunes gens sont embarqués de force dans l'expédition de Villegagnon, un chevalier de Malte, pour servir de truchements auprès des indiens. Ils nourrissent, tout de même, l'espoir de revoir leur père. L'équipage et les deux adolescents découvrent la Baie sauvage de Guanabara (actuellement la Baie de Rio de Janeiro), et une civilisation différente de la leur, les indiens canibales. Pour fonder la France antarctique au nom de Henri II, sous les odres de l'amiral Villegagnon, tous les membres de la colonie érigent le fort Coliny, symbole de la conquête française de BrésiI, pour protéger l'île d'une attaque portugaise. Cependant des difficultés diverses et variées vont remettre en cause l'équilibre de la colonie. Le chevalier Villegagnon, dans le but de rétablir l'ordre et faire cesser les différentes formes de corruption sur l'île fait appel à  Jean Calvin, un réformateur protestant. Alors que l'amiral espérait tant l'arrivée des calvinistes dans la compagnie française, cela ne fera qu'empirer la situation et l'île deviendra le théâtre de conflits théologiques pour finalement conduire la colonie à sa perte.

Lecture cursive - Rouge Brésil

Analyse de l'oeuvre :

Que nous montre cette œuvre sur la Renaissance et l’humanisme ?

 

Rouge Brésil est un roman portant directement sur la Renaissance (XIV - XVI). En effet, ce livre relate d'évènements concrets et peu connu tel que la première conquête française du Brésil dans la deuxième partie du seizième siècle. En 1555, pour fonder la France antarctique, une expédition favorable au commerce est montée au nom du roi Henri II. Elle sera supervisée par un chevalier de Malte, Nicolas Durand de Villegagnon. Le but est de créer des relations entre les territoires occidentaux et tropicaux. Cette expédition est racontée dans le roman Rouge Brésil. De ce fait, l'oeuvre montre clairement l'intérêt pour les voyages et les échanges mondiaux de cette époque. De plus, l'abbé Thevet, également cosmographe du roi, par ses calculs d'itinéraires lors du voyage, illustre l'arrivée de la science parmi les hommes d'Eglise. Dans le roman, Just et Colombe sont issus d'une noble famille originaire du pays berceau de la Renaissance, l'Italie. Leur père travaille pour la famille des Médicis en tant qu'espion. (p.234) Les deux enfants, plus jeunes, avaient déjà acquis un peu de culture. Ils ont tous les deux lus des poètes italiens, grecs et latins tels qu' Arioste, Hésiode, Dante, Virgile et Homère (p.49). L'un joue de la mandoline, l'autre de la flûte. Ils connaissent la poésie et la musique. Une fois sur l'île, l'éducation des truchements, prise en charge par Villegagnon, est très poussée. Just a l'obligation de lire L'Enchiridion d'Erasme (p.223) et d'en faire un compte rendu. L'amiral admire beaucoup Cicéron, Plutarque, Justinien et Alciat (p.289). Leur comparaison à des dieux est évidente. La culture, comme l'érudition, parait primordiale chez un individu. Dans ce roman, ces citations d'auteurs grecs et romains mettent en lumière l'importance et l'honneur donné à l'Antiquité durant la Renaissance. Cette Renaissance qui plaçait l'Homme au centre. On retrouve cette idée dans Rouge Brésil, lorsque Villegagnon s'égare dans ses pensées. Il dit tout haut que "l'Homme est idéalement beau, chef-d'oeuvre de son créateur, l'Homme de bien qui excelle aux armes et  aux arts, l'Homme bon, calme serein, élégant, maître de lui pouvait devenir un idéal". (p.235) Villegagnon apparait dans la première partie de l'histoire comme un humaniste. Un humaniste de par sa tolérance "Mieux vaut réunir tout le monde en Christ que diviser ceux qui croient en lui", sa culture, des arts par exemple, lorsque pour la première fois à Florence, ville berceau de la Renaissance, il se rend compte de la beauté de l'Homme à travers "le David de Michel-Ange et le Baptême du Christ de Sansovino". Ou de par ses voyages, en Italie, à Florence où Villegagnon est au service des Strozzi, une ancienne et riche famille de la ville.  Ou bien à Venise, chez un imprimeur, l'imprimerie est la grande invention de la Renaissance, elle permet de se faire diffuser les idées et les perceptions du monde. Le chevalier s'est battu contre les Turcs en Hongrie (p.234), et également à Alger, en 1540, aux côtés de Charles Quint (dont la mort en 1558 marquera la fin de la Renaissance). L'amiral Breton a aussi séjourné à la cour de Ferrare où l'on l'ont faisait régner "un esprit cultivé et tolérant". (p.292)

Ce roman historique, basé sur le journal d'un membre de l'équipage de l'expédition de Villegagnon en 1555, Jean De Léry : Histoire d'un voyage fait en la terre de Brésil et à notre époque, retrace un évènement de l'histoire française peu connue. Jean-Christophe Rufin, essentiellement à travers le vécu de trois personnages, Just, Colombe et Villegagnon, expose les idées de l'époque. Ce huit-clos au Brésil arrive à nous décrire l'Europe Occidentale durant la Renaissance.  Par quelques touches, l'auteur nous fait sentir l'apparition de différents modes de transfert de l'information tel que l'imprimerie, l'apogée de la culture antique au XVI siècle, les échanges commerciaux internationaux qui se créent ou encore les nouvelles représentations du monde. Cependant l'idée de tolérance, de liberté et les conceptions de l'homme sont remises en cause à la fin du roman par des conflits religieux au sein de la colonie. Deux points de vue s'opposent,  d'un côté la civilisation européenne meurtrière, fanatique et intolérante, de l'autre la civilisation indienne cruelle mais pacifique et ouverte.

Lecture cursive - Rouge Brésil
Lecture cursive - Rouge Brésil
Lecture cursive - Rouge Brésil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kiwi 29 08/03/2015 21:00

C'est très intéressant et on a plutôt envie de découvrir ce livre après avoir lu l'article :)