Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léa

 

Paris, c'est de cet endroit que ma lettre était timbrée,

Habile, il me l'avait envoyé avant de s'envoler pour Athènes.

Il savait que je souhaitais voyager, toutefois, je n'ai jamais pu quitter le Valloire.

Lui, il était parti loin.

Il avait tout fait pour repousser ses frontières

Pour lui, il n'y avait que joie, découvertes et émerveillement,

Pour moi, il ne restait que les regrets, les larmes et abattement,

Et comme seule consolation, je recevais ses cartes postales

 

Le monde semblait si grand, si vaste, si intéressant, dans ses récits pourtant

Obscures restaient mes connaissances,

Nous parlions des heures de ses villes

Géantes comme Megalopoli,

Capables de réunir plusieurs petites bourgades telles que Kardamily

Hébété, je l'écoutais en silence,

Amoureux de ces noms enchanteurs comme Tripoli, Kalamata ou Vathia.

Moi qui rêvais d'aventures, même Montpellier ou Villevieille m'étaient interdites alors, la nuit, je

Partais loin grâce à une arme absolue, l'imaginaire.

 

 

 

http://www.painting-palace.com/files/177/17630_Waiting_By_The_Window_f.jpg

source de l'image

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article