Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Camille et Malwenne

1 - Informer :

  • Nom de l'artiste : Titien
  • Titre de l'oeuvre : La Bella
  • Date de la composition : 1536
  • Nature : huile sur toile
  • Dimensions : 100cm *15cm
  • Genre : portrait
  • Sujet : une courtisane.
  • artiste : Peintre, graveur italien, 1488-1576. Considéré comme le plus grand portraitiste du 16ème siècle par son habileté à faire ressortir les traits de caractères des personnages. 

2 - Analyser :

- description objective : La bella se tient debout, porte un costume bleu et marron puis porte un tissu noir à son poignet. Son visage est ovale, un collier descend le long de son coup. Elle donne le sentiment d'avoir voulu peindre un portrait de la femme idéale, comme une effigie de la femme de la Renaissance. Bien qu'on ne connaisse pas l'identité de cette femme, le costume porté indique qu'il s'agit d'une femme de haute société.

- description subjective : Cette oeuvre donne une impression d'une beauté extravagante, on a l'impression d'être ailleurs par la justesse de son regard et de son expression.

- En quoi ce tableau semble-t-il caractéristique de la Renaissance dans son contenu et/ou dans sa forme  ?

Tout d'abord, le tableau semble être caractéristique de la Renaissance car c'est un portrait, qui était un genre de peinture très répandu à cette époque. La peinture à l'huile était aussi très utilisée à cette époque. Les effets de lumières et d'ombres sont également présents. Le portrait place également l'homme au centre, qui est une des principales caractéristiques de la Renaissance.

 

Dialogue entre Lorenzo et Titien

Lorenzo

Vous voilà, cher ami ! Quel est donc ce tableau que vous désiriez me montrer ?

Titien

Je désire depuis quelque temps vous montrer ce portrait mi-jambe d'une jeune et belle courtisane.

Lorenzo

Un portrait jusqu'à mi-jambe ? Je n'ai point vu ce type de représentation de toute ma vie.

Titien

C'est exact, à dire vrai, moi non plus. Qu'en pensez-vous ?

Lorenzo

Vous êtes un vrai coeur d'artiste. Travaillez donc pour mon cher cousin, le duc de Florence. Nous ferons désormais appel à vous. Vous ne serez plus un de ces médiocres peintres, mais bel et bien un peintre connu de tous !

Titien

C'est trop d'honneur que vous me faite, je n'ose rivaliser avec les grands connaisseurs.

Lorenzo

Voyons cher ami, en vous je vois une grande âme d'artiste, et cela doit être reconnu par tous. Mais dites-moi, comment avez-vous donc procédé ?

Titien

Un si beau corps, on ne pouvait le cacher. J'ai donc décidé de l'exposer.

Lorenzo

Quelle savoureuse idée. Avez-vous le nom de cette charmante dame ? Elle est la proie parfaite pour satisfaire les désireuses envies de mon cher cousin. A moins qu'elle soit bavarde ? Alexandre n'apprécie guère les bavardes.

Titien

Je n'ai point entendu sa voix une seule fois pendant les cinq heures de peinture, elle me paraît plutôt sotte et nébuleuse. Malheureusement, je crains ne pas pouvoir vous l'offrir.

Lorenzo

A quel motif ?

Titien

Le seul nom que j'ai pu obtenir d'elle est la Bella.

Lorenzo

Alors cher peintre, faites un effort et apportez-la à notre cher duc. Votre réputation en sera récompensée. Dans le cas inverse, votre carrière risque d'être plus qu'un échec, votre rêve de reconnaissance ne sera que poussière.

Titien

Puis-je vous présenter ma chère tante ? Elle est veuve et peu bavarde, cela pourrait autant  bien satisfaire le duc ?

Lorenzo

Assurément que non ! Regardez cette Bella, la justesse de son regard, la beauté de ces couleurs, elle apparaît comme l'image même de la bienséance.

Titien

Quels moyens me suggérez-vous donc pour la retrouver ? Je ne vois comment faire. Dites-moi donc, je vous écoute.

Lorenzo

Débrouillez-vous un peu, trouvez donc la solution, votre avenir en dépend.

Titien

Je suis venu à vous en tout bien tout honneur pour vous présenter mon oeuvre et vous voilà à me faire du chantage.

Lorenzo

Comprenez cher ami, je m'occupe d'assouvir les jouissances de mon cousin. Allez, je vous laisse accomplir votre tâche.

Dialogue entre Lorenzo et Titien

Commenter cet article