Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Audrey et Edith

INFORMER

Nom de l'artiste: Bonifacio Veronese (Bonifacio de Pitati)

Titre de l'oeuvre: Santa Conversazione

Date de la composition: vers 1515

Matière: Huile

Support: Panneau sur bois

Dimensions : hauteur : 107 cm et largeur: 145 cm

Genre: Religieux

Artiste: Bonifacio de Pitati est aussi appelé Bonifazio Veronese. Il est né à Verone en 1487 et mort en 1553 à Venise. C'est un peintre italien du XVIème siècle et ses oeuvres, avant 1528 sont fortement influencées par le style contemporain de Venise. Or après 1528, on retrouve moins de techniques conventionnelles dans ses oeuvres, Bonifazio apporte de la création à celles-ci. Son travail consistait aussi à peindre des tableaux de dévotions pour des patrons mais il expérimente tout de même de nouvelles technique comme le maniérisme. Ses oeuvres sont principalement à thème religieux comme on peut le voir dans les titres:  Vierge à l'Enfant avec les saints Catherine, Jean le baptiste, Dorothée et Antoine abbé ​​​​​​La Sainte Famille avec les saints François, Antoine, Madeleine, Jean le baptiste et Elisabeth ​​​​​​ ou encore  Vierge à l'Enfant et les saints Catherine, Pierre, Jean-Baptiste et Jérôme

 

La Santa Conversazione, Bonifazio De Pitati

La Santa Conversazione, Bonifazio De Pitati

ANALYSER

Sur ce tableau on peut voir cinq personnages représentés et un chien sur la gauche. Il y a deux femmes et un hommes puis deux bébés qui sont autour de leurs mère probablement. On voit aussi tout en bas vers la gauche une couronne. Chaque femme a les cheveux recouverts par un foulard ( voile ) blancs. Celle qui est le plus à droite porte une robe rouge et bleu, elle tient dans ces mains un livres et une croix, on peut penser qu'elle tient une Bible. Elle tourne la tête de trois quart vers la gauche. L'autre femme porte une robe rose et bleu, elle a dans les bras un bébé qui tient un globe terrestre dans c'est bras. Elle a le buste tournée de trois quart vers la droite ( l'enfant à côté d'elle ), avec la tête baissée. Un autre bébé/enfant est sur sa droite en lui tenant le bras. L'homme tout à la gauche est habillé avec une robe/cape marron et jaune/or, avec une chaîne autour du cou. Il aide le bébé à soutenir le globe terrestre. Il nous regarde de face. On peut voir que dans le fond est représenté un paysage montagneux avec un grand arbre au milieux.

Ce tableau semble représenter une famille avec le père qui aide son enfant à tenir le globe terrestre, qui pourrait représenter la connaissance. La mère serait celle qui soutient le bébé et qui de l'autre côté à son autre bébé/enfant qui l'a sollicite. L'autre femme a droite pourrait représenter la religion parce qu'elle lit peut-être la Bible avec une croix à la main. La couronne représentée tout en bas peut représenter le pouvoir. Ce tableau représenterait donc la connaissance, la famille, la religion et le pouvoir souverains.

Ce tableau est caractéristique de la Renaissance par la représentation des personnages, avec le buste et la tête tournées de trois quart. Le fond réaliste aussi, un paysage montagneux. On trouve des effets de réel. De plus cette scène n'est pas une scène religieuse représentant une scène biblique. C'est donc pourquoi on peut dire que ce tableau est une représentation caractéristique de la Renaissance.

Dialogue - Lorenzo et Veronese

Dialogue entre Lorenzo et Veronese

 

Lorenzo et Bonifazio arrivent dans la pièce où Bonifazio a déposé son tableau pour Lorenzo.

 

Bonifazio : Mon cher Lorenzo, voici le tableau que vous m'avez demandé de réaliser, la Santa Conversazione à travers mon regard.

 

Lorenzo : Mais... par le nom de dieu ! Quelle est cette chose ? Ce n'est absolument pas ce dont je vous avais parlé, votre imagination est bien trop idéaliste !

 

B : Pardon ?? Je suis au contraire très fier de ce que j'ai fait ! Je pense que représenter une famille se passant un globe terrestre montre à merveille que chacun apporte de ses connaissances et de son savoir à autrui !

 

L : Ce n'est que ton point de vue, Bonifazio ! Le monde ici n'est qu'infamie et disgrâce, la misère et la haine courent les rues de Florence ! Les conversations ne sont que rumeurs et propos diffamants.

 

B : Je vais te dire une vérité que tu connais déjà mais qui t'es insupportable : tu n'es que vice et pessimisme ! Tu n'arrives pas à voir ce qu'est La Santa Conversazione, l'échange des connaissances parmi une famille composée notamment d'enfants, créatures innocentes, vertueuses.

 

L : La réalité s'offre à mes yeux, voilà tout, je suis une créature du vice peut-être, mais la vie à notre époque est un concentré de tyrannie et de malheur, j'aurais plutôt vu dans ce tableau des êtres de la rue, miséreux, qui discutent à l'ombre d'une ruelle, de choses malfaisantes sur je ne sais pas moi... Bon dieu, réfléchissez !!! Le cardinal, le duc, des messes basses...

 

B : Vous êtes le seul créateur de tous ces dires médisants, vous seul aimez à répandre ces insupportables rumeurs dans toute la ville de Florence, les gens sont bons et aiment à parler de leurs tenues, comme celles que j'ai représentées ici, en soie bleu et rouge, des soins pour leurs animaux de compagnie ou encore de leur progéniture...

 

L : Tout cela ne représente que de l'ennui et une idéalisation de toute notre société, je refuse de voir cela.

 

B : Je suis en désaccord avec vous Lorenzo ! Si vous n'aimez pas mon travail je ne vous oblige pas à le garder. Je pars avec, j’espérais de vous plus de considération. Je ne vous salue pas !

 

Il claque la porte.

Dialogue - Lorenzo et Veronese

Commenter cet article