Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Margaux

 

Tout d'abord, la première couleur qui me fait penser au poème est le bleu. En effet, un poème parle particulièrement de cette couleur. Il se trouve la page 68 Il m'a beaucoup touché :


" Je rentre le linge qui a battu bleu sur le fil, séché dans les vents de l'automne, les bleus de travail, une dernière fois, l'usine ferme. La campagne s'aiaise dans le beau couchant du soir, avec les odeurs de terre, de fouillis de feuilles de champignons presque, et les vaches encore, et dans mes bras le tissu épais, bleu, qui fait la tenue de l'ouvrier, avec l'odeur restée dedans, de l'usine, graisses, cambouis, solvants mêlés et les taches encore dans le tissu malgré la lessive, je, dans les couleurs du soir l'air maintenant immobile, le linge bleu dans les bras, je m'arrête, regarde tout, et les taches, quelque chose peut être s'ouvre."

 

Puis la seconde couleur que le poème m'inspire est le rouge. En effet, pour moi cette couleur fait référence au sang. Et chaque jour, les ouvriers risquent de se sectionner leur mains par la machine. Un poème dur mais réaliste m'a beaucoup fait penser à cette couleur, il se trouve à la page 23 :

"...et comment un jour, tes cheveux manquants et un bout de la peau de ton crâne parti dans la machine et si tout de ton crâne, je caresse avec mes larmes ou toi ton doigt sectionné, ta main écrasée, est ce que le bruit s'atténue quand la chair s'y mêle ? "

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Juliette V. 04/12/2012 15:10


J'aurai mis la même chose :)