Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Lucie

 

 

Le petit ruisseau entre dans la cuisine, il quitte le monde végétal, il bat de l'aile, il réchauffe ses patte, il laisse derrière lui ... Petites proses matinales, page 24.

 

Ce poème me fait penser à une métaphore d'un homme qui évolue. En effet on pourrait assimiler le petit ruisseau à l'homme à l'était primitif ou l'homme à l'origine comme Rousseau le nomme, ensuite le ruisseau qui désire être un courant d'air, le chant du frigidaire ou la forme du porte savon pourrait être le second état de nature ou la période des nouvelles technologies. Enfin le ruisseau qui désire être ce café crème qui l'attend peut être la métaphore de l'homme moderne, vivant à notre époque et qui a des besoins crées par le mode de vie de la société qui l'entoure. 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucie 18/12/2013 10:21


Merci !

MLB 08/12/2013 18:42


Intéressant !