Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

De la neige, un ange, de la lumière, un journal intime, une plume, du pain, une épingle à cheveux, un café, un jeu de cartes, un rideau, une berceuse, des chansons, des oiseaux, La vie.

Mon poème préféré du recueil est le poème de la page 47 du recueil : Une main frôle sans l'ouvrir le livre posé sur la table. Le vent frôle sans le détacher la dernière feuille du chêne, le silence le frôle sans l'atteindre. Je ferme les yeux, je me rencontre....

Si la classe de Première L du Lycée de l'Iroise devait participer à une nouvelle manifestation poétique, elle pourrait scander le slogan suivant, extrait du recueil Petites proses matinales (de Gaspard Hons) : L’image du petit cimetière est une image...

Si ce recueil était un film, ce serait "Et au milieu coule une rivière" (de Robert Redford). Si ce recueil était une chanson, ce serait "La Corrida" (de Francis Cabrel). Si ce recueil était un tableau, ce serait "Le cri" (de Edvard Munch). Si ce recueil...

Si proche est l'absence, un pas après l'amnésie. tout est simple les paupières closes, on ferme les yeux, nous touchons l'horizon, on enfourche le temps des étoiles, on pourrait n'être personne, nous ne voulons rien, on pourrait être mort. Nous attendons....

Gaspard Hons est un auteur français né en 1937. Il a passé une bonne partie de sa vie en Belgique et est surtout célèbre pour avoir écrit les Roses improbables. Sans être lyrique, sa poésie nous pousse toutefois à la découverte de la nature et de sa beauté...

Si ce recueil était une valise pleine d'objets, elle contiendrait : Une épingle à cheveux, la douceur du printemps, un encrier, la raison des choses, le discours du monde, un ange, une palette de peinture, le silence des morts, un timbre, un merle, des...

faire commerce avec l'hiver, caresser son visage comme on caresse le visage de l'aimée, quand l'heure est à la compassion quelqu'un dessine une maison froide. tout a été dit sur la chose, la chose est sans avenir, nous caressons la main du temps. Je ferme...

Le silence dénudé nous oublions le monde et la douceur des adieux. Nous restons enveloppés par un brouillard épais, nous marchons sur place, nous suivons la route. Source image

rien ne bouge, dans le petit cimetière poussent des plants de tomates, un chat mort depuis peu navigue entre les racines des arbres, le mouvement a fui le monde, tout est si calme dans le petit cimetière, le mouvement n'appartient plus au monde, le temps...

S'il ne fallait retenir qu'une phrase du recueil ce serait : "Rien n'est plus beau qu'une rivière dans un paysage, que la couleur du chagrin, qu'une pensée venue aux hommes dans un lit d'amour."

L'or du monde coule sur les vitres ensanglantées , le ciel reste bas, la lumière revêt les guêpières du vice . Un appel, des chants en yiddish. Ils sont morts à l'issue de nul combat . Jaune : Illumination Rouge foncé : Le sang Gris : Triste Marron :...

1 2 3 4 > >>