Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Estelle

 

C'est comme un oiseau mort il vole encore il y a le vent

                  les herbes hautes. J'ai mal à moi dans ma tête derrière mes

                  yeux je regarde et derrière mes oreilles j'entends et derrière

             ma peau j'ai mal et froid là.

Plus fort le vent je vois les soleils gris ils bougent.

             Souffle encore vent j'ai mal là dans la chose où je suis.

 

 

 

 

 

 

J’aime ce poème car il me fait penser à un peu d’espoir en citant l’oiseau. La douleur du personnage qui persiste malgré sa forte tête dans les poèmes précédents me touche, surtout qu’il parait si innocent. Telles des supplications au vent pour abréger ces souffrances m’émeut encore plus.  Les paroles mal prononcées du personnage me font penser à un enfant et cela redonne de la chaleur à la froideur du thème du poème porté sur la douleur.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article