Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Ambre

Reportage - Les tribus amazoniennes

La simplicité est la plus aimable de toutes les vertus.

Recueil d'apophtegmes et axiomes (1855)

Des Cannibales et des Coches de Montaigne - Reportage

 

Il ne demeure que de très rares zones inexplorées sur Terre ; certaines parties de l’Amazonie en font partie. Au fin fond de la plus grande forêt du monde, quelques communautés vivent encore dans l’isolement le plus complet, sans aucun contact avec l’extérieur. Ces populations conservent encore aujourd’hui des systèmes de croyances, qui les rendent non seulement uniques mais qui participent à la richesse culturelle et spirituelle de l’humanité. Nous allons partir à leur découverte, pour étudier leurs traditions, leurs coutumes et leurs modes de vie.

 

La plupart des tribus dépendent exclusivement de la forêt, des savanes et des rivières qui leur permettent de pratiquer la chasse, la pêche, la cueillette et l’agriculture de subsistance. Les aliments de base tels que le manioc, la patate douce, le maïs, la banane et l’ananas sont cultivés dans des jardins. Les peuples indigènes collectent des noix, des baies, des fruits et récoltent régulièrement le miel des abeilles sauvages. Des arbres sont abattus et brûlés sur place pour en libérer les nutriments minéraux. Ces terres brûlées font ensuite l'objet de plantation et de récoltes. Une fois le sol épuisé, les champs sont fréquemment abandonnés. Toutes sortes d’animaux, pécaris, tapirs, singes et oiseaux sont chassés pour être consommés. Certaines tribus, utilisent de longues sarbacanes avec des flèches empoisonnées pour chasser leurs proies tandis que d’autres manient des arcs et des flèches en bois ou en pierre taillée. De nombreux peuples autochtones utilisent un poison de pêche pour étourdir le poisson et le capturer. Le poisson est, particulièrement en Amazonie, un aliment essentiel. Certains peuples sont connus pour leurs barrages élaborés qu’ils construisent sur de petites rivières. Ils y attrapent de grandes quantités de poissons qu’ils fument ensuite pour les conserver. Outre l'eau de pluie, ces amazoniens boivent également une boisson alcoolisée fabriquée à partir de la fermentation du maïs ou du manioc.

 

Certaines tribus ont recours à des drogues hallucinogènes qui leur permettent de se connecter avec les esprits et de soigner les maladies. En effet, les Indiens isolés sont extrêmement vulnérables à toutes sortes de maladies, même de bénignes, telles que la grippe ou la rougeole, contre lesquelles ils n’ont pas de vaccins. Ils peuvent se guérir seulement grâce aux plantes et à l’évocation des esprits. Cette pratique requiert des années d’apprentissage et d’initiation. Ils inhalent ou fument soit du tabac soit une substance hallucinogène, afin d’appeler leurs esprits chamaniques. Ils jouent un rôle essentiel dans les cérémonies de guérison ou veillée funèbre, au cours de laquelle les communautés se réunissent pour consommer les cendres des personnes défuntes. Certains n’utilisent ni stimulants ni drogues, mais entrent en transe grâce au pouvoir de la danse et du rythme qui les conduisent à leurs esprits, où ils rencontrent les âmes de leurs ancêtres et les esprits de la forêt. Le passage de l’enfance à l’âge adulte est souvent marqué par des cérémonies et des rituels. Lorsqu’une jeune fille sort de l’adolescence, elle est enduite de poudre noire et ornée de plumes d’aigle. Elle chante, danse et saute par dessus les flammes durant quatre jours, presque sans dormir, puis elle est isolée du reste de la communauté pendant plusieurs mois, durant lesquels elle apprend l’histoire de son peuple ainsi que ses responsabilités futures.

 

Reportage - Les tribus amazoniennes

Pour ce qui est de l’artisanat, ces peuples autochtones créent des bijoux ornés de plumes d’oiseaux, de graines de fruits transformées en perles, de feuilles d’arbres tressées et de fleurs en guise de colorant. De véritables techniques de tissage ont été mises au point leur permettant de réaliser des objets du quotidien tels que des paniers, de petits meubles, des outils pour la pêche ou la chasse (arcs, sarbacanes…) ou même des ceintures en liane. Bien évidemment, l’artisanat amazonien passe aussi par le travail du bois. Bien souvent, des petits objets de décoration sont confectionnés, correspondant à des éléments du quotidien de la vie en forêt comme des sculptures en bois représentant des poissons ou bien des petites pirogues. Ces peuples indigènes utilisent également le bois pour la confection de leurs maisons.

 

Finalement, ces communautés amazoniennes se plaisent dans leur environnement, toutefois isolé du reste du monde. Le naturel de leur coutume et de leur mode de vie démontre l'innocence que dégagent ces peuples indigènes. Ne dit-on pas que la simplicité est la plus aimable de toutes les vertus ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article