Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Malwenne

Le poème ajourné, donne à ton chant les jours gris d'intimes défaite. Si en ces temps obscurs,écrire, sortir de soi naissent tous les rivages. Nous portons dans les yeux les heures disgracieuses, les sonatines de la pluie entre rose, or et violet.

Si belle dispersés en tous lieux l'espace trouve à se réaliser. Si ces yeux là qui portent la rosée peut-on sans tremblement? Ta pensée révélait leur couleur d'attente. Une présence de tout les instants pour moduler le souffle elle aimerait se protéger de sa mémoire ravaudée. En plein vol,le temps qui passe à s'arrêter. 

Loin de la mer qui s'encolère des larmes. 

    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article