Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Benedetta V.

Clair de lune - E. Munch

Clair de lune - E. Munch

Près de l'archipel grec, un lourd vaisseau turc battait les eaux.
Des sacs pesants ont été jetés dans la mer en provoquant un bruit sourd, dedans il y avait des hommes ; le sultan avait choisi leurs sorts: ils étaient vivants mais, d'ici peu, ils n'en ont été plus. Il s'agissait des prisonniers chrétiens enfermés et leurs vies n'avaient pas assez de valeur par rapport à la religion et au pouvoir.
Il faisait nuit. Les flots de la mer se faisaient d'argent, éclairés par la lune qui était sereine et immobile, malgré l'inhumanité et la violence de la guerre.
Personne ne pourrait vraiment comprendre ce qui se passait.
En même temps, dans un autre vaisseau, la scène défilait dans les yeux de la sultane. Elle n'était pas libre, même si cette nuit là elle avait choisi de s'en faire semblant. Elle avait ouvert la fenêtre : enfin elle sentait la brise, elle pourrait regarder le noir de la nuit et écouter le son de la musique qu'elle était en train de jouer avec sa guitare.
L'obscurité était dense et bourrative pour sa vue et son cœur, alourdi par sa désolation. Elle ne connaissait rien à propos de la barbarie commise et elle incriminait un djinn pour ce bruit abasourdissant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article