Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Garance

Lieu exact de l'emplacement de la Statue équestre de Cosme 1er

Statue de Cosme

Statue de Cosme

Pendant le voyage, nous sommes allés à Florence, en particulier à la place de de la Seigneurie. Nous avons alors tous étudié une sculpture.

 

INFORMER

 

La sculpture qui me plaisait le plus était la Statue équestre de Cosme 1er. Elle fut réalisée entre 1587 et 1594 (dates incertaines) par l'artiste Giambologna (ou Jean de Boulogne en français). Cette sculpture, faite de bronze et composée d'un socle en marbre, est impressionnante de par ses dimensions. Elle mesure 450 cm de hauteur (piedestal compris). Il s'agit d'un portrait du grand duc de Toscane, Cosme 1er.

 

Cosme 1er de Toscane est né le 12 juin 1519 à Florence. Il est le fils de Jean des Bandes Noires des Médicis et de Marie Salviati (tante de Lorenzo). Cosme est élu duc à la suite de la mort d'Alexandre de Médicis, le 20 septembre 1537. Il apportera à la Toscane quelques nombreuses nouveautés comme la création des offices, la création des Jardins de Boboli derrière le Pitti ou encore une promotion pour la prestigieuse université de Pise. C'est aussi lui qui a fait de Florence la capitale de la Toscane. En effet, le duc apporta une propesrité économique. Enfin, le 21 août 1569 il devint le grand-duc de Toscane jusqu'à son décès le 21 avril 1574 à Villa di Castello, ville proche de Florence.

 

Giambologna, aussi appelé Jean de Boulogne sous forme française, est un sculpteur flamand très réputé, né en 1529 à Douai. Très vite, il prendra goût au style italien de la Renaissance et déménagera pour Rome. Finalement il ira faire ses études d'art en 1550 à Florence, au service des Médicis. Giambologna deviendra assez rapidement un des sculpteurs de maniérisme le plus connu. Il mourra le 14 août 1608 à Florence.

Le maniérisme est une forme d'art qui se développa au 16ème siècle en Italie tout d'abord, puis ensuite dans l'Europe. Cette forme d'art se base sur l'irréalisme, le raffinement et la sophistication.

 

Source de l'image : ici

 

Portrait d'un sculpteur flamand célèbre, Giambologna

Portrait d'un sculpteur flamand célèbre, Giambologna

ANALYSER

 

Cette sculpture est caractéristique de la Renaissance pour diverses raisons.

 

Tout d'abord, on peut parler de l'engouement face aux arts de la Renaissance du sculpteur lui-même. En effet Giambologna a quitté son pays natal, la Flandre, pour rejoindre l'Italie, berceau de l'art de la Renaissance.

 

Dans le contenu, on remarque comme une laïcisation des sculptures, c'est-à-dire que les sculpteurs vont exécuter des statues étant plus axées sur la politique que sur l’Église. Le bronze est considéré, à la Renaissance, comme un matériau des plus nobles, le même utilisé pour réaliser la Statue équestre de Cosme 1er.

 

Dans la forme, on voit nettement que les perspectives du cheval comme du cavalier ont été soigneusement étudiées, ils paraissent tous deux très réalistes. Le cavalier est représenté sous un uniforme romain, encore une fois ceci est caractéristique de la Renaissance.

De plus, on observe de nombreuses décorations foisonnantes, sur le piédestal en particulier. On retrouve des inscriptions, souvent composées de scènes de l'Antiquité. Des hommes, portant des couronnes ou des casques, servent une personne plus haut placée encore. L'Antiquité est une des caractéristiques principales de la Renaissance, les peintres et sculpteurs avaient l'habitude d'en repeindre des scènes.

 

Enfin, en observant de plus près la statue, on distingue l'apparition des boules des Médicis. Ils sont une famille très connue de la Renaissance, notamment célèbre pour leur mécénat, aidant les peintres et les sculpteurs.

 

Les boules des Médicis et scènes de l'Antiquité

Les boules des Médicis et scènes de l'Antiquité

CREER

 

Lorenzo, après le meurtre d'Alexandre et le couronnement de Cosme de Médicis, décide d'aller à la place de la Seigneurie car personne s'y sera… Il est terriblement déprimé...

 

Lorenzo : Ah ! Douleur, mal-être ! Mais quelle idée ai-je eue ? Tuer Alexandre n'a rien changé en moi. Je suis toujours le même, rempli de vices et d'incertitude. Les Républicains tentent de me tuer, l'humanité elle-même n'a pas agi comme je l'imaginais ! Statue de Cosme, comme je te déteste, tuer Alexandre aurait permis aux Républicains de prendre le pouvoir mais te voilà sur le trône, et les Républicains n'y sont pas ! Veux-tu que je te décapite ? Je réfléchis, je réfléchis. Voilà assez longtemps que je me bats pour une République à Florence, et tu es là, brisant mes ambitions, mes rêves. Assis sur ton cheval, tu penses être plus fort que moi ? Mais comme je te méprise Cosme ! Ton cheval est beau, mais toi, Cosme, tu n'es rien ! Rien ! Je vais te décapiter. Voir ton visage une seule seconde de plus me donne envie de tuer tous les Médicis… Ah ! Cosme, tu parais si grand, mais tu es en fait si petit, tu es comme moi, ou du moins tu le deviendras, tes vices prendront l’ascension sur ta vertu ! Sois-en convaincu, tu seras tyran comme l'a été Alexandre...

 

Cliquer ci-dessus pour écouter la tirade de Lorenzo adressée à la statue

Décapitation – Statue équestre de Cosme 1er
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mathilde 16/05/2016 16:21

J'adore ta tirade et en plus tu la récite à la perfection ! On s'y croirait bravo !