Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par i-voix

 

Une tradition légendaire fait d'ÉSOPE, un Grec du VIème siècle avant JC l'inventeur de la fable.


  • la légende raconte que cet homme laid et presque muet aurait utilisé l’écriture comme seul moyen de s’exprimer et de se sortir de ses problèmes (cf. La vie d’Esope le Phrygien que La Fontaine raconte au début de son recueil)

  • En fait, les « fables d’Esope » renvoient au recueil publié vers l’an – 300 par un autre Grec, Démétrios de Phalère :ce sont de brefs récits qui mettent en scène des animaux, les vertus et les défauts de ceux-ci sont de claires transpositions des comportements humains. La fable est séparée en 2 parties : le récit d’une courte anecdote, puis une brève moralité toujours située à la fin.

 

 

Esope



 

"Le

"Le corbeau et le renard" par ESOPE

Ceux qui se plaisent aux éloges trompeurs en sont punis honteusement par un repentir tardif. Un corbeau ayant pris un fromage sur une fenêtre se posa, pour le manger, au haut d'un arbre. Un renard l'aperçut et lui dit : « Quel n'est pas l'éclat de ton plumage, ô corbeau ! Quelle grâce est répandue sur ta personne et ton visage ! Si tu avais de la voix, nul oiseau ne te serait supérieur. » L'autre sot, voulant montrer sa voix, lâcha le fromage. Leste, le rusé renard s'en saisit de ses dents avides. Alors le corbeau dupé gémit de sa stupidité. Ceci montre combien l'intelligence a de valeur. Toujours, même sur le courage, prévaut la sagesse.

 

Trad. Nivelet, début 17ème

 

 

(A SUIVRE)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article