Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Lilou

Création - Cri du coeur

On vit là, comme désarticulés, comme des pantins reliés par des fils invisibles à quelque manipulateur sans scrupules qui se joue de nous. Tu penses qu'on est des robots ? J'veux pas être un robot. Je veux juste être... Moi. Mais j'y arrive pas. Enfin je crois pas. C'est pas facile de se faire une place dans ce monde, tu sais. Il paraît que je suis trop naïve. Il paraît que c'est facile de se jouer de moi, que c'est facile de m'écraser tel un vulgaire mégot de cigarette. Il paraît que je suis influençable aussi. Ça fait peur. En plus je m'en rends pas compte. Si ça se trouve je me fais mener par le bout du nez depuis le début et j'en sais absolument rien. Enfin bon. J'me pose trop de questions. J'me prends trop la tête, aussi. Pour rien, en plus, c'est ça qui est stupide. Parfois j'ai juste envie de partir. De voyager. Mais il faut payer pour voyager. En fait non, tu me diras. Tu peux voyager avec ton imagination aussi. Génial. C'est beau de rêver. Je suis une grande rêveuse, moi. Mais c'est pas pour autant que je me bouge le cul pour faire quelque chose de ma vie. Je rêve d'un monde meilleur mais je contribue quand même à nourrir cette société pourrie jusqu'au trognon. Quelle belle hypocrite je fais ! C'est pitoyable. Je suis pitoyable. Et puis y a cette petite zone de confort aussi. Le train-train quotidien. La routine, quoi. J'ai horreur de ça. Mais je change rien. Par manque de courage, par lâcheté aussi. J'aimerais bien mais j'le fais pas. Tu sais ce dont j'ai envie ? J'ai envie de grimper sur une montagne, tout en haut, au sommet, sur le toit du monde et de hurler à m'en décrocher les cordes vocales. Hurler quoi, ça je ne sais pas. Juste hurler. Un cri du cœur, en quelque sorte. Y a comme un parfum de révolution dans l'air. J'adore ça. Je veux être heureuse. Je veux que tout le monde soit heureux d'ailleurs. Utopie. Liberté égalité fraternité. Tu parles. Et dire qu'ils y en a qui l'ont toujours pas compris. Dans un monde où tout est gris, je vois les choses en noir et blanc. C'est bien ou c'est mal. Pile ou face. Je m'en fiche. Je n'arrive jamais à savoir si je suis trop optimiste ou pas assez. Parce que, tu vois, y a pleins de choses sympas qui méritent d'être vécues. Y a de la poésie partout même dans les choses laides. C'est beau la poésie. Je sais pas en écrire mais c'est beau. Et en même temps, j'ai l'impression qu'on est juste des pauvres pions, des imbéciles complètement obsédés par des choses futiles, avec un désir de consommer incontrôlable. J'en fais partie. Je crois. Je suis sûre de rien. Toutes ces pensées contradictoires qui se bousculent dans ma tête... Ça me donne envie de péter un câble. Et puis ça part dans tous les sens : y a qu'à voir ce que j'ai écrit, aucun fil conducteur. De toute façon personne peut comprendre. Même moi je me comprends pas, c'est pour dire. Cette impression constante d'être trop ceci ou pas assez cela. C'est fatiguant. Faut que ça change. J'ai pas envie de me réveiller un jour en me rendant compte que je suis devenue vieille et que j'aurais gaspillé l'intégralité de mon existence à ne rien foutre. Je veux pas me contenter d'exister. Je veux vivre, bordel.

 

source : image

Commenter cet article

Morgane 02/05/2017 21:52

Ce courage, tu l'as, j'en suis sûre ! Il suffit de commencer petit à petit. Et si parfois ton courage a besoin de courage, n'oublie pas de débusquer la poésie, "même dans les choses laides". ;)
Bravo pour ce cri du cœur !

Lilou 02/05/2017 22:10

Merci beaucoup, c'est super gentil ! :)