Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gwenc'hlan

La poésie de Nicolas Tardy, c’est un peu comme la poésie de Francis Ponge : jouer avec les objets du quotidien, et avec le quotidien lui-même. Si Francis Ponge rend poétiques les objets les plus banals, Nicolas Tardy rend le ménage poétique. Poèmes Ménagers, ce sont 20 pages... sur le ménage. Parfois, on a l’impression de lire seulement des étiquettes de produit ménagers, en commençant la lecture, avant de comprendre que Nicolas Tardy joue avec les mots, il les manie d’une façon à n’y plus rien comprendre. Des jeux sur les homonymes notamment. En effet, nous n’aurons pas les mêmes impressions à la lecture et à l’écoute du poème. Il est important de le voir sous nos yeux pour comprendre toute la subtilité des jeux de mots de l’auteur. Il imagine un univers enfantin, léger et sans prise de tête, comme pourrait connoter son format réduit, son faible nombre de pages, et sa petite police. Enfin, c'est surtout une critique de la société de consommation actuelle , qui nous pousse sans cesse à acheter. Nous sommes désormais dépendants de ces achats, comme on le comprend avec la citation ci-dessous

Le soulagement ressenti lors de la consommation

Nicolas Tardy

Finalement, Nicolas Tardy, sous l'aspect d'un univers enfantin, joue avec les mots pour critiquer la société de consommation et s'amuser de nos quotidiens trop peu diversifiés, sous l'influence d'achats compulsifs et de ménage inutile.

Jeux de mots et univers enfantin

Jeux de mots et univers enfantin

Critique de la société de consommation

Critique de la société de consommation

Commenter cet article