Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Kathleen

       Et la nuit enivrée couvre celui qui reste de baisers amers. Et celui qui reste pleure de larmes acides celui qui part. Et celui qui part se couvre d'un voile d'étoiles. Seul dans son lit brisé, l'autre sent le trou béant en lui, il a emporté une partie avec lui. Inexprimables. Les mots volés. La bouche cousue. L'expression inanimée. Dans un festival de plumes, alors le corps figé dans une position mortelle se déchaîne dans une aurore boréale gaspillée et dans son cri muet se meurt la partie oubliée, abandonnée à son sort. Toujours la nuit s'étend grassement, toujours la nuit nous accueille.

Imitation - Dominique Sampiero

 

Nuit danse 
entre les feux allumés 
du ciel
 
Nuit éclaire
de sa lumière
toute une existence
 
Nuit attend
le patient attendu
 
Les anges de la nuit
n'emportent que les souffles
 
Nuit ouvre des blessures
cautérisées par le rire
du crépuscule
 
 
Nuit danse 
entre les feux allumés 
du ciel
 
Nuit éclaire
de sa lumière
toute une existence
 
Nuit attend
le patient attendu
 
Les anges de la nuit
n'emporte que les souffles
 
Nuit ouvre des blessures
cautérisées par le rire
du crépuscule
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hermine 24/02/2016 14:41

Tes textes, tes mots m'impressioneront toujours je crois.. C'est magnifique !

Laura-Louise 21/02/2016 18:59

Tes deux imitations sont sublimes ! Avec tes mots tu nous fait voir pleins d'images magnifiques ! Merci Kathleen. :)