Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Valentin

 

Quelle image garderons-nous de Jacques Collin, dit Vautrin, qui vient de nous quitter ?

 

Portrait posthume de Vautrin

J'ai représenté Vautrin en habit d'époque, avec sa canne en fer et son gloria quotidien. Le personnage présente une part de mystère vis à vis de son passé. L'ombre sur la moitié de son visage, souriant,  représente sa dualité.

"Vautrin, l'homme de quarante ans, à favoris peints, servait de transition. Il était un de ces gens dont le peuple dit: Voilà un fameux gaillard ! Il avait les épaules larges, le buste bien développé, les muscles apparents, des mains épaisses, carrées et fortement marquées aux phalanges par des bouquets de poils touffus et d'un roux ardent. Sa figure, rayée par des rides prématurées, offrait des signes de dureté que démentaient ses manières souples et liantes. Sa voix de basse-taille, en harmonie avec sa grosse gaieté, ne déplaisait point. Il était obligeant et rieur. Si quelque serrure allait mal, il l'avait bientôt démontée, rafistolée, huilée, limée, remontée, en disant: Ça me connaît. "

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article