Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Evann

 

Voici une lettre

retrouvée dans les affaires du père Goriot après sa mort ...

 

Satan,

Me voilà réduit à écrire au malin. Mais malgré mes réticences, j'ai besoin d'un soutien que le seigneur ne pourrait malheureusement pas m'offrir. Deux anges m'ont maintenu hors de vous mais voici que pour deux jeunes anges, je dois me retourner vers vous lors de mes derniers instants et vous adresser mes dernières paroles, tandis que mon temps jongle entre illusions et souffrances, l'ombre n'est plus bien loin. Je fus vainqueur de la révolution et voici ma récompense : l'abandon.

Cependant, je ne crois pas avoir eu d'autre désirs que le sourire de mes filles qui, certes, furent devant moi une comédie pour ma fortune divisée et maris bien aisés, mon unique désir n'a toujours été que leur protection.

Quel fureur m'habite soudain ? Pour la première fois depuis environ un âge, j'apprends que mes filles, Delphine et Anastasie ne seraient pas satisfaites, malgré mes sacrifices, malgré MON sacrifice? La folie m'est revenue et me voilà suppliant un démon de sauver mes deux anges d'une vie qui ne les comble pas.

Peut-être m'entends-tu... Les convictions divines qui s'ancraient en moi en même temps que mon argent n'ont fait que fondre jusqu'à disparaître ; elles me reviennent aujourd'hui. Si tu me vois, si tu m'entends, fais de moi ce qu'il te plaira, brûlure, torture, fais de moi ton esclave mais laisse-moi mes petits anges, ferme les yeux sur leurs péchés et inflige-moi la sentence pour trois...

 

J.J Goriot

La confession du père Goriot
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article