Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Gaëlle

La Princesse de Mantoue est un livre de Marie Ferranti publié en 2002 aux éditions Folio Gallimard.

Cette histoire est une biographie romancée de la vie de Barbara de Brandebourg, épouse de Louis III de Gonzague, marquis de Mantoue (Italie). Elle est basée sur les fresques de la Camera depicta (Chambre peinte), ou Camera degli Sposi (Chambre de Époux), une oeuvre de Andrea Mantegna. Ce roman raconte donc toute la vie de Barbara et la place de la Camera depicta dans cette vie.

 

Les tentures, au lieu de cacher les murs, découvrent les scènes. Leur présence suggère le rideau qui se lève sur le théâtre qu'est la cour des Gonzague à Mantoue, autour des années 1460. L'un des rideaux s'ouvre sur une loggia où sont rassemblés Barbara et sa famille.

p. 92

Enluminures - La Princesse de Mantoue

Trois mois après son arrivée à Mantoue, Barbara de Brandebourg épouse Louis de Gonzague. Il a dix-neuf ans, elle en a à peine dix. [...] Maria de Hohenzollern, à peine plus âgée qu'elle, sert de témoin à la mariée.

p. 21

Enluminures - La Princesse de Mantoue

En 1444, Louis de Gonzague est au pouvoir.
Il est l'ami des humanistes et des artistes. On peut voir à la cour de Mantoue Filelfo, Poggio Bracciolili, Donatello, Alberti ou Luca Francelli. Louis de Gonzague lit chaque jour des vers de Virgile, cher à son cœur car il est mantouan comme lui. Il écoute de la musique dont les Gonzague ont une véritable passion [...]

p. 35

Enluminures - La Princesse de Mantoue

Interview de l'enlumineur :

 

1 - Pourquoi avez-vous choisi précisément ces extraits du roman ?

J'ai choisi le premier extrait tout d'abord car le roman commence par une description de cette fresque de la Camera depicta et également car c'est un des sujets principaux du roman, d'ailleurs, toute une partie est consacrée à la description de la réalisation de cette Camera par Mantegna et à la réaction de Barbara.

J'ai choisi le second extrait car c'est la première information que découvre le lecteur par rapport à la vie de Barbara de Brandebourg, on ne connait ni sa date de naissance, ni sa date de mort, ni qui est sa famille, mais à quel moment elle est arrivée à Mantoue et le motif de cette venue. Par cet extrait sont également introduits les 3 personnages principaux, respectivement Barbara de Brandebourg, la princesse de Mantoue, Louis de Gonzague, son mari, qui régnera longtemps sur Mantoue, et Maria de Hohenzollern, sa cousine, avec qui Barbara correspondra presque quotidiennement toute sa vie.

J'ai choisi enfin le troisième extrait car je trouve qu'il montre à quel point les artistes et humanistes sont importants pour l'époque : à peine au pouvoir, Louis III s'entoure d'un nombre très important d'artistes qui gravitent à la cour.

 

2 - A travers ces enluminures, qu'avez-vous voulu signifier sur le roman lui-même ?

A travers la première enluminure, j'ai voulu signifier certaines caractéristiques des personnages et montrer cette Camera depicta si décrite dans le roman, car elle en est un des thèmes principaux. 

Ensuite, à travers la seconde enluminure, j'ai voulu montrer à quel point la correspondance entre Barbara et sa cousine Maria est importante et je l'ai représentée sous forme de conversation SMS car dans le roman, elles se parlent autant que des jeunes "d'aujourd'hui", à propos de tout et de rien, de ce qui a marqué leur journée, et il y a un nombre très impressionnant d'extraits de lettres de Barbara à Maria, parfois même au milieu de certaines phrases.

Pour finir, j'ai choisi de faire un nuage de mots pour la troisième enluminure car tous ces mots se raccordent, selon moi, à un thème du roman, qui est l'Humanisme. Il est question dans chaque chapitre d'éducation ou d'art, parfois même les deux, et Marie Ferranti décrit tous les personnages comme très intelligents, curieux, très éduqués par un précepteur lettré, Vittorino da Feltre, qui enseigne à Barbara, en plus de la musique, la poésie, le Latin, le Grec, beaucoup d'auteurs antiques, ce qui est une caractéristique de l'Humanisme et donc un enjeux du roman.

 

3 - En quoi ce roman et/ou votre travail éclairent-ils selon vous les caractéristiques de la Renaissance et de l'humanisme ?

Selon moi, la description de l'éducation et des arts, que j'ai mise en avant dans ma troisième enluminure, est une caractéristique majeure de la Renaissance et de l'Humanisme.

Les évolutions artistiques, tout d'abord, sont la base de la Renaissance, avec des représentations qui ne sont plus forcément celles de l'Eglise, ou l'apparition de nouvelles techniques, comme la perspective, dont il est question dans le roman. Le fait que ce roman tourne autour de la Camera depicta montre pour moi cette Renaissance artistique, et j'ai tenté de le montrer avec deux parties de cette immense fresque.

La place de l'éducation, ensuite, est une caractéristique de l'Humanisme, comme le montre Rabelais dans Gargantua, et comme le montre ici Marie Ferranti. Les princes et autres monarques étaient instruits dans tous les domaines tels des savants, et le retour aux auteurs et aux principes Antiques est une caractéristique de la Renaissance. Dans La Princesse de Mantoue, tous les enfants, aussi bien les filles que les garçons, aussi bien les aînés que les cadets, apprennent à lire et à écrire en Latin, en Grec et en dialecte lombard (langue de la région de Mantoue) et Barbara de Brandebourg sait également lire et écrire en allemand, puisqu'elle correspond avec sa cousine qui est en Allemagne. Tous ces enfants apprennent aussi la poésie, la musique, qui occupent une grande place, certains comme Barbara s'initient au dessin, ou à d'autres arts... Tous les gens sont savants. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article