Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par enora cou

Culture - Le docteur Itard, parfait exemple d'un savant du siècle des Lumières ?

 

Le livre L'enfant sauvage de T.C. Boyle, outre la figure centrale de Victor l'enfant sauvage de l'Aveyron, présente un autre personnage-clé en la personne du docteur Itard. Jeune médecin en cette fin de XVIIIe siècle était-il un homme du siècle des Lumières ?

 

 

Le XVIIIè siècle surnommé le siècle des Lumières a changé la vision sur l'humanité jugée progressiste. Tous les hommes sont considérés alors comme appartenant à une même espèce. L'avènement de la Révolution a conforté cette idée que tous les individus sont promis à l'éducation, à la progression.

 

Concernant le sort des sourds-muets, une langue des signes a été inventée par l'abbé de l'Epée et de nombreuses écoles sont ouvertes pour les accueillir. En 1789 ils sont considérés comme des citoyens, au même titre que les autres.

 

Le philosophe du XXe siècle Gaston Bachelard dira de cette époque que « toutes les sciences étaient en progrès manifeste. La confiance dans les bienfaits de la science, dans la valeur philosophique et réelle de la pensée scientifique était totale. La période révolutionnaire fut pour la science une période de féconde activité. »

 

En 1800 lorsque Victor est conduit à Paris, Jean Itard est un jeune homme de 26 ans qui n'a pas encore achevé ses études de médecin. Pourtant, en 1801, il se voit confier par l’abbé Sicard directeur de l’Institution des sourds-muets de la rue Saint-Jacques, à Paris, la responsabilité de cet enfant sauvage.

 

Aidé de sa gouvernante madame Guérin, il entreprend l'éducation de Victor alors considéré par les savants de l'époque comme arriéré de naissance. Convaincu du contraire, il utilise de nouvelles méthodes pédagogiques à base de jeux, d'automates et de musique et toutes les techniques possibles afin de développer le langage et l'acquisition des émotions chez son protégé.

 

Après quelques succès, dès 1804-1805, il est de plus en plus déçu de ne plus noter de progrès chez Victor et à partir de 1806-1807, désabusé, il en vient à considérer qu'il est impossible de l'éduquer. Dès lors il s'en désintéresse et poursuit une carrière brillante d'orthophoniste.

 

Par son parcours, la formation reçue et les travaux menés auprès des sourds-muets, on peut dire que le docteur Itard était un homme du siècle des Lumières qui a cru en l'universalité des hommes avant que l'idée de barrières infranchissables entre les races, les genres et les classes ne renaisse pendant l'Empire et au cours du XIXe siècle.

 

source information1:

source information2:

source image:

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article