Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Aurélie

Dans le recueil de poésie Sous l'aile du jour, il y a un poème qui porte le nom d'une personne, " Lettre à Anne Perrier ". Ne connaissant pas cette personne, j'ai décidé de chercher des informations sur elle.

Elément contextuels - Gilles Baudry

Anne Perrier est une poétesse vaudoise qui est  née à Lausanne le 16 juin 1922 et qui est morte le 16 janvier 2017, à l’âge de 94 ans.

Tenant de sa mère, un goût prononcé pour la nature et de son père qui l'emmené souvent à des concerts et en particulier ceux d’Ernest Ansermet (un musicologue et chef d'orchestre Suisse). Elle développa un amour pour la musique ce qui l'emmena plus tard à hésité entre la composition musicale et l'écriture poétique.

Grâce au Journal de Genève, elle découvre la poésie contemporaine mais aussi surréaliste avec des auteurs important de ce cette époque et de ce mouvement, tel que : Paul Eluard, Pierre Jean Jouve et d'autre encore.
Après avoir obtenu un baccalauréat classique, elle entreprend des études de lettres et en 1947, elle obtient  le Prix Folloppe.

Elle est l'une des voix majeures de la poésie suisse romande contemporaine. Elle a est connu grâce à la publication de ses œuvres:  Selon la nuit (1952), Pour un vitrail (1955), Le livre d'Ophélie (1979). Dans un volume de son œuvre poétique, elle développe son sens de la construction polyphonique et cela lui vaut d'être saluée par la critique comme une des œuvres les plus importantes de la poésie française. Elle est la première femme à avoir reçu en France le Grand Prix national de la poésie en 2012.

 

Petite note personnelle :

J'ai eu l'occasion de lire quelques poèmes d'Anne Perrier, et si vous aimez la poésie, je vous conseille franchement de lire une de ses œuvres.

 

 


Le poème se fait toujours à l’intérieur, et même si je retravaille, cela se fait “dans ma tête”. Il y a des poèmes que j’ai beaucoup travaillés, mais toujours à l’intérieur. C’est ainsi que je les entends et que je les vois en même temps. Cela vient peut-être en partie du fait que j’ai commencé à écrire assez tôt, chez mes parents, et comme on ne me prenait pas très au sérieux, je me cachais, je ne voulais pas qu’on me voie écrire et j’intériorisais alors mes poèmes.

Anne Perrier

Elément contextuels - Gilles Baudry
Elément contextuels - Gilles Baudry

Commenter cet article