Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Gwenc'hlan

Reportage - Les dessous d'un meeting de Ralph
Quand Ralph décide de rassembler les aventuriers de l’île sur le rocher prévu à cet effet, la décision demande bien plus de préparation qu’on ne le pense, et c’est ce que nous allons découvrir aujourd’hui. J’ai en effet eu l’immense privilège, il y a un mois, de découvrir les dessous d’un meeting de Ralph. Que pense la tribu de ces rendez-vous importants ? Réponse et immersion dans une aventure sans précédent.
Reportage signé Gwenc’hlan pour Sa Majesté Magazine.

Voyage en avion, en camion, en buggy, puis en pirogue, il faut user de tous les moyens de transport pour arriver à l’île de Ralph, ma destination finale, qui est bien loin de la France. Sa localisation ne sera d’ailleurs pas révélée, par ordre de la tribu. Après des heures de voyage, l’île se présente donc enfin sous mes yeux : une oasis dans l’océan, brillant par sa nature sauvage, et resplendissant par les merveilles qu’elle semble nous cacher. La pirogue, pilotée par Simon, accoste. Il met le pied à terre et m’invite à faire de même. Puis il me guide à travers un dédale de chemins entretenus dans la jungle par les aventuriers. Enfin, dernier coup de massue, je découvre la vallée centrale abritant le lac préféré de la tribu et surplombée par la fameuse falaise des meetings. J’aperçois Ralph du haut de ce rocher. Il me fait signe et je le rejoint. Début du reportage.

Reportage - Les dessous d'un meeting de Ralph

Le lendemain, au réveil, 7 : 30, je pense être le premier à me lever mais Ralph semble être debout depuis bien longtemps déjà. Il pense au prochain meeting. « Un meeting, ce n’est pas seulement le fait de se rassembler et de parler aux autres. C’est toute une préparation morale avant le meeting, je dirais que cela fait déjà deux jours que je pense à celui d’aujourd’hui. Pendant, cette période préparatoire, je pense à ce que je vais dire, pourquoi, et comment. Les mots que j’emploie sont très importants. Pour une même idée à exprimer, il y des centaines façons de le dire, et des centaines de façons de l’interpréter. Il faut donc que je fasse le plus attention possible, et cela passe par une préparation antérieure. Il faut aussi que j’emploie des mots simples, compris par tout le monde, car ici, on n’a pas tous mon âge. Il faut aussi que je pense aux éventuelles remarques négatives qu'il pourrait y avoir, afin de mieux les contrer au moment venu. Je pense notamment à Jack, qui a tendance à me contredire sans cesse. Mais malgré tout,  ces conflits, s’ils y en a, sont bénéfiques, car ils m’obligent à me surpasser et à trouver de nouvelles idées. »

Les conflits qui peuvent exister avec Jack m'aident à me surpasser et à faire avancer l'ensemble du groupe. Ils sont bénéfiques.

Ralph

Les autres aventuriers dorment toujours, et comme en témoignent les traces de bave sur nombre de leurs vêtements, leur nuit à l’air d’être réparatrice des dommages physiques et moraux de la journée d’hier. Il est 8 heures et demie du matin quand le deuxième à se réveiller, Porcinet, ouvre les yeux. Il ne m’avait pas vu la vieille, allons le rencontrer. « Moi, c’est Porcinet, je vis ici en tant qu’intendant et conseiller de Ralph. Quel est mon rôle dans un meeting ? Euh… ben je pense être là pour organiser tout ça en fait. C’est pas moi qui sonne dans la conque même si j’aimerais bien mais je suis utile quand même parce que déjà je recense tout le monde et du coup je sais si on est tous réunis ou pas avant le meeting ou s’il faut encore attendre des gens. Souvent c’est les touts petits qu’on attend. Ils aiment bien manger des fruits. Moi aussi mais moi je ne suis plus un enfant et en plus ma tante (…). Avant le meeting ? Bah juste avant le meeting j’essaye de faire en sorte que les conditions d’accueil de la tribu soient optimales : je range les rondins, je nettoie les restes de fruits, je me rends utile quoi… Et je suis utile d’ailleurs, ma tante elle me disait toujours que j’étais (…) » En tout cas une chose est sûre, c’est que Porcinet aime parler, car il est maintenant plus de neuf heures et cela fait donc trois quarts d’heures qu’il me parle. Cela a été très dur de l’arrêter.

A partir de dix heures environ, la tribu se réveille doucement, Simon, Jack, Sam, Roger… un par un, les bras se lèvent. Que pensent-ils des meetings ? Les trouvent-ils utiles et efficaces ? Interrogés, les membres répondent. « Moi c'est Simon. Oui, je pense que les meetings sont utiles, ils sont même essentiels à la construction du groupe. Cela fait partie du rôle du chef de nous guider et de nous diriger. D’ailleurs, je trouve que l’on part parfois trop dans tous les sens et ces meetings nous aident à nous replacer dans le droit chemin. » « Moi c’est Jack, capitaine de l’ancienne maîtrise, reconvertie en troupe de chasse pour les besoins de la tribu. Oui, les meetings sont importants, on ne peut pas le nier, mais il (Ralph, ndlr) en fait trop, souvent, et sans nous donner la parole à tous. De plus, il ne considère pas la chasse à sa juste valeur, il préfère garder le feu allumé. Bon, c’est lui le chef après tout, il fait ce qu’il veut, mais j’espère qu’il prend notre avis en compte, surtout le mien… » Les autres interrogés reconnaissent l’intérêt général des meetings mais s’accordent à dire qu’ils ne sont pas tous aussi utiles, et que quelque uns auraient pus ne pas exister, ils en seraient au même point.

Reportage - Les dessous d'un meeting de Ralph

Ca y est, le moment crucial est arrivé, c’est l’heure du meeting. Inventaire des points abordés aujourd’hui par Ralph : « Nous allons parler de l’intérêt énorme de maintenir le feu allumé, car cela nous a valu la perte d’une chance inconsidérable de retourner dans notre pays. Je pense que la dessus, il y aura débat, car Jack s’était concentré sur la chasse et il a réussi à rapporter un cochon, mais je suis prêt à débattre.  J’essaierai aussi de leur faire comprendre le véritable intérêt des meetings, car ils ont tendance à suivre le meeting et à prendre de bonnes résolutions, mais pourtant un jour après, tout est oublié. Par exemple, nous avions prévu de maintenir des noix de coco remplies d’eau pour nous éviter d’aller à la source mais hier après-midi, il n’y en avait qu’une de remplie. Pareil pour la construction des cabanes, je ne travaille plus qu’avec Simon alors que ce devait être un travail collectif. Enfin, nous parlerons  hygiène, car les touts petits n’en connaissent pas les règles de bases, à savoir d’aller à une distance raisonnable du campement pour faire ses besoins, et non en plein milieu des fruits à manger. » Peu de temps après, Ralph s’empare de la conque, la porte à ses lèvres, prends une grande inspiration, expire, et le son de la conque retentit à travers toute l’île, effrayant quelques oiseaux au passage. Quelques minutes plus tard, la tribu est au complet, comme l’affirme Porcinet. Le meeting peut alors commencer.

Ralph commence par aborder le sujet bouillant du feu, et très vite, les paroles fusent. Ralph, en sonnant dans la conque, parvient à faire régner le calme une nouvelle fois. Le débat continue, mais il finit par faire entendre la raison, grâce peut être aux mots qu’il emploie et à sa préparation antérieure. Le sujet de l’hygiène arrive ensuite, en faisant rire certains, ramenant d’autres à la réalité. Ce meeting est vraiment important, et il n’a pas été préparé en trois minutes, comme certains le pensent. Ce n’est pas non plus une simple improvisation, mais une véritable conférence digne d’un politicien. Ralph mérite le respect, et il le trouve d’ailleurs tout naturellement.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anaëlle 13/10/2016 12:56

Tu as un talent d'écriture que j'ignorais Gwen, super article!

Lilou 06/10/2016 13:37

Bravo pour ton article, il est génial!

Gwenc'hlan 06/10/2016 18:43

Merci beaucoup Lilou ! Je suis sûr que ton interview sera très intéressante :)