Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Margaux

Publicité - AirSauvage, Survivre ensemble
Publicité - AirSauvage, Survivre ensemble

  Il s’agit d’une publicité parodique autour de la question de sécurité, de confort et de confiance lorsque l'on voyage auprès d’une compagnie aérienne. En l’occurrence dans ce roman, les passagers ont vraisemblablement eu de la chance, car pour une raison qu’on ignore encore aujourd’hui, l’avion qui transportait de nombreux enfants et des accompagnants s’est écrasé en plein milieu de l’Océan Pacifique, près d’une île déserte. C’est donc une île paradisiaque qu’a choisie la compagnie aérienne Air Sauvage pour se crasher durant ce voyage.

Publicité - AirSauvage, Survivre ensemble

Il s’agit pour cette publicité d’une parodie de jeux d’aventures. Après cet accident le groupe d’enfants se retrouve seul, livrés à eux-mêmes dans une nature sauvage et paradisiaque, sans adultes sur une île déserte. Rapidement le groupe s’organise selon un schéma démocratique : ils élisent un chef, Ralph, et décident du rôle de chacun. Chaque enfant dans l'île a sa propre personnalité, et ils forment à eux tous un reflet de la société moderne. Des meetings sont mis en place, moments de paroles privilégiés symbolisé par la conque, des lois y sont également mises en place.Les enfants construisent des cabanes, se nourrissent de fruits, se baignent dans une piscine naturelle et s'amusent sur la plage. A première vue, tout destinerait à une aventure de survie amusante et solidaire entre tout les enfants.

 

Mais différents incidents et la vie qui s’annonce plus rude qu’ils ne le pensaient au départ vont progressivement faire basculer le groupe dans la sauvagerie et la tyrannie. Auront lieu des offrandes sacrificielles comme la tête de la truie en offrande au monstre qui occuperait l’île, des chasses au cochon et à l'homme comme celle qu’endure Ralph à la fin du roman, des conflits comme celui qui éclate après la découverte du feu non surveillé et éteint qui aurait pu permettre leur sauvetage, la rivalité, la violence physique et verbale comme ces propos employés en particulier par Jack : « A mort la bête ! Qu’on l’égorge ! Qu’on la saigne ! Qu’on l’achève ! ». Mais également des sacrifices comme la mort de Simon durant une fête orgiaque ou encore la mort de Porcinet qui fut assassiné brutalement par Roger. La civilisation disparaît au profit d'un retour à un état sauvage, proche de l'animal que les enfants les plus fragiles ou les plus raisonnables paient de leur existence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article