Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léna

Livre - Pour la rentrée, je ne pars pas sans mon livre préféré !
Sa Majesté des Mouches. William GOLDING

Sa Majesté des Mouches. William GOLDING

Vendredi ou la vie sauvage. Michel TOURNIER

Vendredi ou la vie sauvage. Michel TOURNIER

Les survivants. Piers Paul READ

Les survivants. Piers Paul READ

Vendredi ou la vie sauvage est un livre de Michel TOURNIER paru en 1971, inspiré du livre Robinson Crusoé de Daniel DEFOE. Il raconte le naufrage d'un navire « La Virginie » faisant route pour le Chili.

Les survivants de Piers Paul READ, publié en 1974 est inspiré d'une histoire vraie sur le crash du vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya.

 

La problématique principale des trois livres est l'obligation de survivre en société. Tous se retrouvent échoués sur une île ou une montagne, mais dans chaque cas, les relations sont plus ou moins difficiles en fonction de différents critères :

·         Nombre de personnes

·         l'âge

·         climat

·         caractère

Au début du roman, Robinson, seul sur son île s'organise pour vivre. Il doit faire face à la solitude. L'arrivée de Vendredi, le réjouit mais il le considère comme son employé à sa disposition. Malgré leur différence de langue, ils réussissent à se comprendre.

 

 

Livre - Pour la rentrée, je ne pars pas sans mon livre préféré !

A l'inverse, après le crash la bonne entente des garçons de Sa Majesté des Mouches est au rendez-vous, ils élisent un chef, attribuent des rôles à chacun, comme surveiller le feu, être un chasseur ou encore construire des cabanes. Au fil du temps, face aux difficultés rencontrées, les relations évoluent vers la sauvagerie et la tyrannie, allant jusqu'aux meurtres. Sa Majesté des Mouches.

 

 

 

Par contre, dans Les Survivants la situation est difficile pour le groupe car la peur de mourir est toujours présente, vu le manque de nourriture et les conditions météorologiques horribles.

 

Ces trois récits nous montrent différentes façons de gérer la vie en communauté forcée. Dans Sa Majesté des Mouches, la soif de pouvoir et de rivalité ne peuvent mener qu'au drame sans retournement de situation possible. En revanche, dans le cas de Robinson, après avoir imposé ses règles à Vendredi de manière autoritaire il arrive à faire évoluer sa relation jusqu'à la complicité. Dans Les Survivants, les liens se consolident et le groupe prend ensemble des décisions importantes comme se nourrir des corps de leurs amis et deux personnes se dévouent pour aller chercher de l'aide et les sauver.

 

Pour conclure, dans des situations extrêmes, aucun de nous ne peut prévoir comment nous allons réagir, comme nous le démontrent ces trois livres.

 

 

Léna, journaliste pour Sa Majesté Mag

 

Sources :

Image 1:

Image 2:

Image 3:

Image 4:

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article