Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Fanny

Littérature - Interview (imaginaire) de William Golding
Littérature - Interview (imaginaire) de William Golding

Aujourd'hui, dans les bureaux de Sa majesté mag, nous accueillons le célèbre auteur anglais William Gerald Golding. Né le 19 septembre 1911, cet auteur écrit surtout des romans ou de la poésie.

 

Bonjour monsieur Golding, nous sommes ici aujourd'hui pour parler de votre dernier roman sorti il y a un an, c'est à dire en 1954, au Royaume Uni
 

Bonjour, allez y je vous écoute.

 

Cette histoire a fait polémique au Royaume-Uni, certains la qualifient comme étant cruelle, ironique, ou même dérangeante, qu'en pensez vous ? 


En effet, pour certains l'histoire peut paraître cruelle car le rêve de ces enfants se transforme en cauchemar, l'utopie devient une dystopie, il y a même des meurtres, ce qui peut être assez violent pour les plus sensibles, mais justement, le fait que le rêve tourne au cauchemar peut paraître aussi ironique, tout cela dépend de comment les gens l'interprètent, en revanche je ne vois pas en quoi elle est dérangeante.

 

Comment définiriez vous votre style d'écriture?


Je dirai qu'il est plutôt sobre, bien que j'utilise parfois un langage soutenu, cela reste accessible à tout types de lecteurs.

 

Pourquoi décrivez-vous autant les endroits, les personnages ou même les actions ?


Tous les détails que je donne sont faits pour donner au lecteur l'impression d'y être, et pour qu'il puisse éventuellement se reconnaître en un personnage, personne ne sait comment il réagirait dans ce genre de situation et j'ai voulu démontrer qu'en dehors de la société, la civilisation ne met pas longtemps avant de disparaitre.

 

En parlant des personnages, beaucoup ont eu l'impression que chacun d'entre eux symbolisait quelque chose, est ce vrai ?


En effet, la plupart des personnages symbolisent quelque chose, par exemple Jack symbolise la sauvagerie, la tyrannie, le savoir est symbolisé par Porcinet, qui malgré son physique ingrat et les moqueries de ses camarades est toujours très utile, notamment grâce à ses lunettes qui ont servi à allumer le feu, indispensable à la survie, une preuve qu'il a été indispensable sur l'île, Simon représente la sagesse...

 

En parlant de Simon, sa mort représentait elle aussi quelque chose ?


Simon était en quelque sortes un martyr, il a été la première victime de la folie qui a touché les habitants de l'île peu à peu, sa mort était inévitable, il a été tué au nom d'une cause, celle de la vérité sur le monstre de l'île, cependant sa mort ne représente rien de plus.

 

Et concernant Porcinet ?


Ce qui est symbolique dans cet épisode n'est pas la mort de Porcinet en elle même mais plutôt le fait que la conque se brise, la conque était ce qui conservait le peu de civilisation qu'il restait sur l'île, à partir du moment où elle a été brisée, les enfants étaient officiellement considérés comme des sauvages.

 

La conque est donc le symbole de la disparition de civilisation dans ce roman ?


C'est l'élément qui concrétise la perte de la civilisation sur l'île, mais ce n'est pas le seul, par exemple Jack en est un aussi, au début il n'ose pas faire de mal à un cochon, à la fin il prend plaisir à tuer, et même vider le cochon de ses entrailles.

 

Bien, parlons maintenant du titre, à quoi fait référence Sa majesté des mouches ?


Ce titre fait référence à Belzébuth, c'est le principe du mal qui prend petit à petit possession de l'âme des enfants soudé par un esprit tribal et primitif.

 

Et concernant le contexte historique, cette histoire se passe pendant la guerre, ce détail a-t-il une quelconque influence sur les enfants ?


En effet le fait que l'histoire se passe pendant la guerre joue sur le comportement des enfants, on peut constater qu'ils ont tous des armes et dans le dernier chapitre en particulier, on peut voir leurs agressivité, qui est certes liée au manque de civilisation mais pas que.

 

Très bien, merci pour vos réponses monsieur Golding ! 


Ce fut un plaisir.

 

Source image 1:

Source image 2:
 

Littérature - Interview (imaginaire) de William Golding
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article