Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Caroline

Education - Education et education!

Éducation et éducation

 

Quelle éducation pour nos enfants pour les survivants sur l'îlot, dans le livre Sa Majesté des Mouches de William Golding ?

 

Il y a différents types d'éducation, il y a l'éducation parentale, d'enseignement … Mais ici, nous allons nous intéresser à l'éducation parentale.

 

Parmi ces enfants britanniques, âgés de 6 à 12 ans, différente est l'éducation que chacun a reçue de par sa famille, de ses parents. Chaque caractère, geste, expression, comportement, est un indice sur l'éducation que chacun reçoit dans son enfance.

 

Les écoles anglaise, l'origine des ces enfants, sont caractérisées par le fait d'élire un chef de bande. Dans le livre de William Golding, le chef élu par la majorité, à leur arrivée sur l'île, c'est Ralph. C'est celui qui fait « l'appel à la conque » lors de meeting, où tout les enfant se regroupent pour discuter de la vie sur l'île. Dans l'histoire vient ensuite une tournure différente suite à l'élection de Ralph car c'est Jack, qui domine ensuite le reste de la bande. Ralph et Jack sont deux personnages du livre très différents dans leur comportement ou leur manière de penser. En effet, Ralph, sur cette île, privilégie l'organisation, de tout, pour tout, en reproduisant les schémas sociaux qui lui ont été inculqués. Par exemple, celui-ci tient à la conservation d'un feu, qui produit de la fumée, et qui donc les feraient sauver par le signal de cette fumée. Il fait construire des cabanes, pour la nuit … ce qui laisse penser qu'il est issu d'une bonne famille, peut être dans un milieu aisé où les bonnes manières ne manquent pas.

 

Jack soufflant dans la conque

Jack soufflant dans la conque

 

Jack, lui est plus désordonné, ce qui compte pour lui sur cette île, c'est faire ce qu'il fait de mieux : chasser. Seulement, vivre sur une île livré à ce que la nature nous donne ce qu'elle a à nous donner ce n'est pas seulement chasser pour ce nourrir, mais c'est aussi penser aux solutions qui feront qu'un jour, il n'y aura plus besoin de chasser pour manger, mais juste ouvrir son frigo. Car, sur un îlot, la nature est vite dépourvue de bonnes choses à ce mettre sous la dent. De plus, à la fin du roman, Jack, Roger et ses autres compagnons se révèlent être de réels prédateurs, et vont même jusqu'à tuer leurs camarades. Ce comportement est une caractéristique de l'éducation de Jack, ou Roger, qui, on pourrait s'imaginer, habitent en banlieues, dans des quartiers défavorables, ou ont tout simplement eu une éducation de type permissif ou désengagé.

 

Les enfants métamorphosés en "sauvages".

Les enfants métamorphosés en "sauvages".

 

Porcinet, le bouc-émissaire, il représente la dépendance et la faiblesse, mais un des plus intelligents de la bande. Il représente le savoir et la connaissance, aide Ralph à formuler ses meetings, était sûrement un des favoris à l'école, pourrait être poussé par ses parents pour réussir, qui donc lui donneraient une éducation autoritaire. D'après ses camarades, sa seule utilité sur l'île, est l'importance de ses lunettes : pour Ralph, elles permettent de faire du feu pour l'arrivée des secours, et pour la tribu des chasseurs en tirer profit pour cuire la viande.

Porcinet et ses lunettes cassées

Porcinet et ses lunettes cassées

 

Simon, la voix de la sagesse sur cette île, est, lui aussi considéré comme un « bouc-émissaire » pour sa timidité et son indépendance dans ses décisions et sa manière de penser. Il ne croit que ce qu'il voit, comme le parachutiste prit pour un monstre. Mais il est aussi l'enfant le plus courageux, de par sa démarche pour démontrer qu'il n'y a pas de « monstre » dans la montagne, en allant s'aventurer seul à sa recherche. Son caractère timide et à la fois courageux montre qu'il a fait preuve d'une bonne éducation, plutôt autoritaire, dans un milieu aisé, de politesse.

 

 

sources :

source image 1 :

source image 2 :

source image 3 :

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article