Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Jenovefa

Critique - Moi Tituba Sorcière
Critique - Moi Tituba Sorcière

  Moi, Tituba sorcière… a été écrit par Maryse Condé qui a publié plus d'une douzaine de romans. Celui-ci est basé sur une histoire vraie, l'auteure a d'ailleurs inscrit les notes historiques à la fin du livre et on s'aperçoit que la plupart des personnages ont vraiment existé. En effet, Maryse Condé explique au début du livre que les deux femmes ont vécu en étroite intimité pendant un an. C'est au cours de cette année que Tituba a confié à son amie tous ses secrets et les épreuves qu'elle a subies .

  Dés les premières lignes de l’œuvre, on comprend que l'existence de notre héroïne sera difficile et semée d’embûches puisqu'elle nous explique qu'elle est née du viol de sa mère, Abena, une future esclave noire âgée de seize ans, par un marin Blanc sur un navire faisant voile vers la Barbade, si chère à Tituba tout au long de l'histoire.

  Lorsqu'elle devint orpheline, une vieille femme surnommée Man Yaya la recueillit et lui enseigna la science des plantes. Le temps passait et les jours se ressemblaient jusqu'au moment où elle rencontra John l'Indien et par amour pour lui elle passa de ermite à esclave. Vendus à un pasteur il quittèrent l'île et partirent pour le village de Salem aux États-Unis. Peu de temps après leur arrivée, la chasse aux sorcières commença et Tituba fut accusée… A partir de cet instant, pour notre héroïne, les désillusions s’enchaîneront sans répit…

  Cette œuvre est très réussie car on ressent parfaitement les sentiments du personnage principal, ses espoirs ou bien au contraire son désespoir, son amour, ses peines. Ceci est renforcé grâce à la narration à la première personne. Même si l'histoire est très romancée, le lecteur peut mieux comprendre la vie d'esclave noir que ce soit dans les plantations ou bien en ville. D'un point de vue historique, cela nous permet aussi d'en savoir davantage sur la chasse aux sorcières, en particulier à Salem, car les descriptions sont précises et détaillées. Ensuite, pour aller plus loin on peut voir dans l’œuvre théâtrale de Arthur Miller Les Sorcières de Salem (ou The Crucible) que les mêmes personnages sont repris mais quand Maryse Condé insiste sur l'esclavage et le racisme celui-ci se consacre au maccarthysme. De plus même si descriptions sont nombreuses le rythme du récit n'est pas ralenti pour autant et reste fluide. Le lecteur peut aussi approfondir sa connaissance des mœurs et des coutumes de la Barbade et du Massachusetts à cette époque, et parfois même de manière originale, comme lorsque John l'Indien explique à Tituba le mode de vie des blancs qu'il apprend au fur et à mesure. Malgré tout, il emploie des termes qu'il ne comprend pas vraiment lui-même ! Par ailleurs le roman reste divertissant avec la sorcellerie qui reste dominante tout au long de l'histoire.

   Pour conclure, ce roman est très intéressant et agréable à lire pour ses aspects historique et fantastique, il tiendra donc ses lecteur en haleine jusqu'à la dernière ligne !

lien image Moi,Tituba sorcière...

lien image Les Sorcières de Salem

Critique - Moi Tituba Sorcière
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laura-Louise 18/10/2015 00:10

Super article! Tu résume parfaitement ce roman et je penses que tu donnes envie de le lire au personnes qui ne l'ont pas lu. En tout cas bravo!

Jenovefa 22/10/2015 11:25

Merci beaucoup Laura-Louise !

Kathleen 17/10/2015 22:44

C'est un excellent résumé que nous avons là et les Italiens qui n'ont pas lu le lire comprendront grâce à toi mieux nos articles. En plus c'est vraiment une bonne critique et je suis parfaitement d'accord avec toi sur les atouts de ce roman que, je l'avoue, j'ai adoré ! J'ai hâte de travailler dessus ! ^^

Jenovefa 22/10/2015 11:25

Tu n'es pas la seule à l'avoir adoré !

Lalou 17/10/2015 16:28

Très bonne critique ! On peut voir que tu as fait des recherches détaillées et ton article est assez clair à lire !

Jenovefa 22/10/2015 11:23

Merci Lalou !

Lomé 17/10/2015 14:11

Bravo jeno ! tes phrases sont vraiment bien formulées et cela se lit très facilement !

Jenovefa 22/10/2015 11:23

Merci beaucoup Lomé !

Guillaume 16/10/2015 18:19

Une bonne critique, bien détaillé, recherché ( on peut le voir grâce à la comparaison Arthur Miller/Maryse Condé). Très bel article que tu nous as écrit là Genovefa ^^.

Jenovefa 16/10/2015 18:30

Merci beaucoup...Juillaume ;)