Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie - y. le men

Pages

Archives

j'avais une vie avec toi dans une maison autour d'une table près du bois il surplombait l'estuaire le va-et-vient de l'eau de la lumière et de la vie ( j'aime particulièrement ce passage car à ma première lecture , cela m' a plongé dans mon enfance ,...

J' ai repéré trois thèmes récurrents dans le recueil Chambres D'échos : L'amour : l'amour (p11) , aimait ( p27) , je t'aime (p31) , les battements de mon coeur ( p 39), notre amour ( p40) La mort : la mort (p11) , assassin (p12), où tu n'est plus (p 13)...

LA FENETRE FRANCHISSAIT LES LISIERES DU MONDE A LA VITESSE DE LA LUMIERE RAPPORTAIT DANS SES VITRES COMME L' HIVER, DES DESSINS DE GIVRE LES PAYSAGES DONT NOUS AVIONS REVE LA BLANCHEUR D' UN BOULEAU CONSUE A LA BLANCHEUR D' UN BOULEAU QUI ECLAIRE LES...

Evy , ta voix manque aujourd hui... Je ne veux rien changer dans l’appartement je veux son odeur dans l’odeur du bois de l’armoire à la cuisine, à la chambre aux draps qui traversent la nuit je veux que tout reste comme avant car rien n’est plus comme...

Si recueil était une date ce serait le 1er novembre Si recueil était un moment de la journée ce serait la nuit Si recueil était une pièce d'une maison ce serait une chambre vide Si recueil était une couleur ce serait le noir Si recueil était une chanson...

mon poème favori du recueil est : Evy et Claude Elle est morte dans mes bras dit mon vieil ami mais avant dans ses yeux et avant dans son corps par où tout s’est passé dans son corps par où tout est parti par ses poumons sa gorge sa tête par l’atome puis...

Ta voix manque aujourd 'hui à la cuisine, à la chambre aux draps qui traversent la nuit en blanc à la mélancolie qui traverse la voix en creux Ta présence manque a chaque instant à mon âme, à mon coeur aux pensées qui transpercent la vie en sang au desespoir...

Ta douce voix manque aujourd'hui comme toujours à la vide cuisine, à la chambre glaciale aux draps vides qui traversent la triste nuit en pauvre blanc à la terrible mélancolie qui traverse ta parfaite voix en creux d' une âme que je n' ai plus...

Nous étions heureux, nous étions amoureux Nous nous aimions, nous nous voulions Dans l'ultime bonheur, dans l'ultime ardeur Dans un seul être, dans un seul coeur Nous vivions Mais maintenant il n'y a plus que moi Mais maintenant il n'y a plus de nous...

Les poèmes d'Yvon Le Men qui m'ont le plus marqué sont "Ce que je t'ai donné" et " Pour conjurer la mort ". Ce que je t'ai donné Nous avions dormi le paysage à la fenêtre notre première fois 'oiseau dans le paysage chambre treize qui chante le paysage...

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>