Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Il y a Il y a dans le chemin une fontaine où une statue de la Vierge surplombe l'eau transparente La chapelle est vide les chênes murmurent L'air a un goût d'éternité Il y a une grange chaude un pré où paissent des brebis noires Il y a dans la prairie...

Dans ma mémoire mal assise, elle est fille-nuage, fille des cimes, elle s'embrume et s'effiloche, elle ombre le jardin poudré de neige et dans l'hiver du corps frigorifié ne brûle plus ardente, plus rouge qu'une rose de Noël une égarée dont la splendeur...

Si le recueil L'Alphabet des nombres de Jean Joubert était: -un lieu, il serait une montagne enneigée. -une fleur, il serait une rose. -un objet, il serait un miroir. -un élément, il serait la pierre. -un animal, il serait le loup. -un astre, il serait...

Mon poème préféré dans le recueil de Jean Joubert intitulé "L'Alphabet des nombres" est Ce que tu vois, car il me fait penser à l'oeuvre d'un réalisateur japonais que j'aime beaucoup, Hayao Miyasaki. En effet, l'évocation d'un cerf, d'une forêt, d'un...

Didrouz III Na glask bremañ na bark na ribl na huñvre nag avañtur met nemet e kreizh ar menezioù ur bed kloz lec'h ma grougous an amzer bremañ. Flouraat o pluñv a ra ar gerioù, Tomm int ouzh an avel a zo o fringal war al leinoù. Ha te, an tad-kozh, an...

Elle me dit, la muse, la sorcière: "Toujours plus haut! Continue de marcher!" Nous partons pour partir, Ah! solitude de l'errant, dans un espace sans espace sur ce chemin sans cesse plus étroit. Rude saison! Entre la vie et la mort, fougère décimée, rouie,...

Dindan ar maskl Gant bisajoù noaz bremañ e teuomp e-barzh an noz. War an treuzoù eo laosket ar maskloù: unan a vousc'hoarzh hag egile a ardaou. Er mare bresk-mañ e tihun ar c'hoad e-lec'h m'en em reud ar skeudoù. Huñvreoù kozh sabatur en em denn eus an...

Red, barzh Red,barzh, red E barzh koad ar c'homz anal Lonk Ur virgulenn, C'hwezhur skeuden. Red, barzh, red, Red buanoc'h c'hoazh, rak ha klevout a rez, a-dreñv dit, o redek buanoc'h c'hoazh tostoc'h c'hoazh, o redek, o c'hwezañ hag o klemmichal ur skeud...

Nous sommes les passeurs de ce sombre fleuve. sur l'autre rive brûlent des feux dans le brouillard et des sorcières nues dansent sous la lune. Enfin le col est là, sauvage, où siffle un vent glacé. Sou- dain l'ombre du voyageur de ses pieds se détache,...

Pour le recueil de poème de Jean Joubert L'alphabet des ombres, j'aurais proposé un autre titre comme Rêveries arrachées à mes nuits car chaque poème du recueil peut apparaître comme un rêve ou un cauchemar ou encore son imaginaire a pu lui ôté plusieurs...

Jean Joubert en s'installant à Montpellier découvre un sud méditerranéen qui marquera ses œuvres. Il a longtemps enseigné la littérature anglo-américaine dans cette ville. Son quatrième roman L'homme de Sable a obtenu le prix Renaudot en 1975, Les Poèmes...

du poème "Onirique" de la page 88 Le monde craque et se fend Un ciel brutal fusille la forêt dans des pensées grises gisent les cendres des dieux morts Mais une foudre bleue bondit de feuilles en feuilles avec des rages d'une flamme Enfin c'est un garçon...

Ces vers de Jean Joubert m'ont particulièrement touchée, je ne saurais expliquer pourquoi, mais j'ai trouvé en eux une force et une sincérité frappantes. Néanmoins, ils ne sont pas tellement représentatifs de l'univers si particulier du poète, je choisis...

En lisant le poème de Jean Joubert intitulé L'Araignée, des vers ont commencé à se tisser dans ma tête, voici le résultat : Sur le bord du chemin, Le cloporte court, Poursuivi par des salves de sable, Au gré des gravillons, Il colporte la misère des jugements....

Laissez-moi vous rappeler les règles du cadavre exquis poétique : prenez le recueil, ouvrez le au hasard et écrivez sur une feuille le premier mot qui attire votre oeil, recommencez encore et encore jusqu'à arriver à une phrase qui ait quelque sens......

J e a n Jo ubert est né à Châlette-sur-Loing (Loiret) en 1928. C'est un poète et romancier français qui a écrit principalement pour les adolescents et les enfants. Pendant la guerre, Jean Joubert étudie au Collège de Montargis. Il y fait la découverte...

Nous sommes les passeurs de ce sombre fleuve. Sur l'autre rive brûlent des feux dans le brouillard et des sorcières nue dansent sous la lune. Nous vous menons, enfants rêveurs, vers une terre de prodiges, de mirages, de sortilèges. J'ai choisi de traduire...

1 2 3 > >>