Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Tous les matins, le réveil sonne. Agacement légers en comparaison à la fatigue. Car tous les soirs, un couché tard. dans le bus je ne vois rien, les yeux imbibés d'eau, le souffle coupé, le coeur prêt à se déchirer car j'ai couru pour atteindre l'arrêt....

De la prose aux vers ... Tous les jours au boulot sept heures devant l'écran, les mails, le site. Tous les jours d'écriture sept heures devant l'écran, traitement de texte, le web. À en finir aveugle. Lorsque je n'y verrai plus assez pour déchiffrer le...

FRAGMENT 6 : Il s'engouffre in extremis entre les portes lourdes : elles se referment, l e s o n les appellent l'une contre l'autre. Il s'engouffre et sa jambe arrière accrochée par les deux battants qui pressent, puis les dents des battants tapés e n r...

J'ajoute un visage, un nom. Peut-être je les appelle moi-même. Ce silence dans la verticale. Sans patience, sa hanche emporte ma dernière pulsion. Silence. Le son les appelle l'une contre l'autre.

Fragment 98 Au bord du gouffre à me suspendre aux balises pour aveugles moulées au sol. Nous attendons que la décapiteuse mécanique s'avance jusqu'au quai noir de monde et de corps compressés. Un seul mouvement de foule et la chute sur les rails nous heurtera...

Elle ne répond pas à son portable ni ne se pointe à l'heure du rendez-vous qu'elle a pourtant fixé. Mes yeux se ferment et le souffle coupé en gorge je m'étouffe. Elle est allongée sur le lit d'hôpital à des kilomètres de moi et ne se réveille pas. Alors...

J'ai choisi d'associer le fragment 69 au fragment 71. En effet, ils traitent du même thème : la peur d'une panne d'ordinateur. De plus, on constate que ces fragments sont très rapprochés dans le recueil, comme si cette peur avait été présente particulièrement...

J'ai choisi d'associer le tableau d'Edvard Munch, Le Cri, au recueil Livre des Peurs Primaires. Ce tableau est en effet une des représentations les plus célèbres de la peur, grâce à la force et au malaise qu'elle dégage. La peur est saisissante dans cette...

J'ai trouvé une métonymie ou personnification dans le fragment 213 Source "Une blouse blanche n'a pas de mémoire. Celle-ci m'a oublié depuis déjà des heures. Et, seul dans cette salle d'examen, allongé sur un brancard, le pantalon sur les chevilles, je...

Douleur crise cardiaque - douleur aiguë - crépitements - gouttes de sang - vertiges - je suffoque - les ématomes enflent - étranglent - orbites arrachées - yeux exorbités - hémorragie - contracture - amputation - décapité - douleurs musculeuses-articulaires...

Guillaume Vissac est né le 10 février 1986 dans la Loire, il a vécu vingt-cinq ans là-bas pour bien peu de choses vécues. Son père est un conseiller socio-éducatif, sa mère est institutrice et son frère est journaliste. Il a fait une licence de Lettres...

Là c'était une maison là c'était autre chose. Une colonne enfin un peu. Là l'herbe est grise elle sent pas bon. Il ya pas de vent. On dit attends là attends et moi je regarde en attendant. link

Je marche dans la rue, soudain une explosion. Mon oreille saigne, je n'entends rien.Je vois les gens autour de mon corps ouvrir leur bouche en grand, courir et me marcher dessus. La fumée envahit l'air. Je sens mes os craquer à chaque passage de personnes...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>