Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie - g. le gouic

Pages

Archives

A la page 16 de votre recueil on lit : l'espoir est votre aurore de tous les instants* ( pour le printemps des poètes ( 2004)) est ce pour cette raison que votre recueil s'apelle la belle lumière ? lien

sur la paupière d'un talus personnification les mains blanches des arbres si nous n'alimentons plus nos rêves parallélisme si nous n'habitons plus la poésie ? comme dans la bouche des adolescents comparaison on aime une ( f)ville, on la maudit antithèse...

Les oiseaux des gares Ne voyagent pas, Ils ne franchirons jamais Le verre fumé de leur ciel uniforme. Les voyages je les réalise De ma chaise, de ma chair Et défilent les paysages, Se succèdent les aventures De dessous mes paupières closes.

Si il fallait renommer ce recueil je l'appelerai : Insurmontable Jardin . J'ai choisi ce titre car je trouve qu'une fois que l'on s'imprègne de l'univers de ce recueil il est dur d'en sortir, c'est comme un insurmontable barrière poétique a franchir ......

L a mer s'incise de rides sans se flétrir, ronge ses forces sans s'affaiblir, développe ses muscles sans s'enlaidir, pose nue sans se dévêtir, est insomniaque sans perdre le regard. L a mer est seule comme un autodidacte.

D évoilez-moi l'espoir qui vous tourmente, Je vous revelerai la douleur qui vous ronge, l'espoir n'est-il pas un intime secret qui brûle comme l'âtre de la mer, qui lave comme le sel de l'amour et vous aide à inscrire l'étrave de votre vie ? L'espoir...

M on émoi égale la joie de la mère qui découvre le pétale d'un premier sourire dans le berceau de son enfant. J'ai ressentis ce sentiment lorsque j'ai tenu mon neveu dans mes bras pour la première fois.

Par notre sang Nous suscitons des absents, des destructions par nos rêves, des orages par nos mains, le par notre plume naissent des deuils par notre souffle et par notre amour continue de sourdre l' amour. link

<< < 1 2 3 4 5 > >>