Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie - g. hons

Pages

Archives

La lumière entre dans la maison , la lumière est sans raison tout est simple , les paupières closes , nous touchons l'horizon, nous ne voulons rien , nous attendons.

La mémoire des choses tend à la perfection, elle a la gravité de la beauté, elle a la beauté des choses le saviez-vous, la chose connait de la pudeur comme de la vertu, elle connaît de la mort comme de la vie. La chose est le visage cassé de notre enfance...

"La sagesse atteind les choses, l'indifférence ne surprend plus les choses, tout est si bien les choses ont la mémoire des choses, une mémoire qui n'a ni commencement ni fin."

les ailes des oiseaux sont froides, les oiseaux tournent au-dessus de la forêt. Ils n'ont rien d'effrayant, plus tard le vent gonflera leur plumage. Aussi loin que nous irons, nous n'irons jamais aussi loin que les oiseaux aux ailes froides Dans ce poème,...

"Au fil de matinées en prose" On pourrait appeller ce recueil de cette manière car on peut le comparer à un journal intime où le poète y écrit ses sentiments, ses impressions, ses visions chaque matin. (Photo personnelle)

Dans ce recueil de poèmes, on trouve le thème - du monde, de l'univers : "au matin du monde" (p. 44), "je m'ajuste au grand monde vide" (p. 45), "le mouvement à fui le monde" (p. 29), "Marilyn n'en fini pas de quitter le monde" (p.27), "vomi un jour de...

Je pense que cette image est bien représentative du recueil de monsieur Hons car tous les sujets dont il parle sont confondus en un : le monde. Source

le petit ruisseau entre dans la cuisine, il quitte le monde végétal, bat de l'aile, il réchauffe ses pattes, il laisse derrière lui le ricanement des bêtes. Le petit ruisseau prend place à ma table, il voudrait être un courant d'air, le chant du frigidaire...

world's speech tells stories about birds, cages and cats. World's speech is afraid, escape from the world, he makes hear his little song. World's speech groans, a door creaks, a touch of sky comes in the kitchen, comes in the poem.

la chose écrit son journal intime, la chose materne la chose, elle suce son pouce. Chaque matin la chose est un nouveau-né . Elle visite le monde au petit matin d'hiver. La tortue de Zénon accompagne le chemin, elle écrit des banalités, ignore tout de...

Avec les morts une image frôle le petit cimetière, glisse sur la terre gelée, n'appartient plus à la nuit. Si proche est le silence flou. De pauvres âmes s'installent, la vie confond les êtres et les pensées.

J'ai mêlé plusieurs extraits parfois même des mots de phrases du recueil de Gaspard Hons: "Petites proses matinales", pour en faire un poème-slogan qui pourrait être utilisé lors d'une "manifestation poétique". "Le poème entre dans le discours du monde....

Et si le recueil "Petite Proses Matinales" était une valise pleine d'objets ? Nous pourrions y trouver.. ► Un globe terrestre. ► Un oiseau ► Un cercueil ► Une tortue ► Un livre ► Un lave-linge ► Un cimetière ► Une carte ► Une fenêtre

<< < 1 2 3 4 > >>